Czech made : les lentilles de contact souples

Otto Wichterle, photo: Archives de l’Académie des Sciences

Dans notre série sur les marques et les inventions tchèques, place aujourd’hui à un objet auquel certains tiennent comme à la prunelle de leurs yeux – ou plutôt qui tient sur la prunelle de leurs yeux : la lentille de contact, inventée dans sa version souple contemporaine par le Tchèque Otto Wichterle.

Otto Wichterle et le professeur Emil Votoček,  photo: Archives de l’Académie des Sciences

Otto Wichterle n'est pas l'inventeur du principe des lentilles de contact, ce correcteur de vue  utilisé par tant de personnes à travers le monde pour remplacer les lunettes classiques. Léonard de Vinci en avait déjà pensé le principe et jusque dans les années 1950, les lentilles de contact existaient bien, mais elles restaient chères mais aussi inconfortables et donc difficiles à porter bien longtemps.

Tomáš W. Pavlíček a été le commissaire d’une exposition réalisée sur Otto Wichterle il y a quelques années à Prague :

Des formes pour la fabrication des lentilles,  photo: Miloš Turek

« Outre la chimie, c’était un mathématicien très doué et un physicien plutôt bon aussi. Et dans le cadre de son travail ainsi que dans celui de ses collègues, il portait l’accent sur l’interconnexion de ces disciplines, afin que l’on sache, quels sont les processus physiques et chimiques, qui interviennent dans le cadre de telle ou telle invention, afin que l’intérêt ne soit pas uniquement porté vers l’invention. Il a également développé la recherche des polymères - à l’époque c’était une science très jeune -, il a été un des fondateurs de la chimie macromoléculaire, et a été présent aux débuts de la biochimie. Il a énormément influencé la chimie en médecine. Il s’est par la suite consacré à la recherche et l’utilisation d’autres implants médicaux pour l’homme, à l’instar des lentilles de contact souples. »

HEMA,  photo: Miloš Turek

Inventeur en premier lieu d'un équivalent du nylon américain, le « silon », Otto Wichterle continue ses recherches sur les matières plastiques et synthétiques, et c'est à partir d'un type de polymère qu'il se concentre sur l'hydrogel, un matériau qu'il espère utiliser pour la fabrication des lentilles souples. Le gel HEMA fera l’affaire mais le bord des premières lentilles conçues reste trop irrégulier. C’est en 1961 que vient le déclic. En buvant son café et surtout en le touillant, la légende dit que le chimiste s’aperçoit que le bord des cercles qu’il produit est parfait. On peut donc accomplir de grandes choses en touillant son café.

L'appareil pour la réalisation des lentilles fabriqué du jeu de construction pour enfants Merkur,  photo: Archives de l’Académie des Sciences

Entre en jeu le célèbre jeu de construction pour enfants Merkur, équivalent local du Meccano connu à l’Ouest : Otto Wichterle utilise celui de son fils et y ajoute d’abord une dynamo de vélo puis un moteur de gramophone pour enfin réalisé la lentille parfaite.

Les lentilles de contact,  photo: Pixabay,  CC0

Le processus de fabrication est ensuite perfectionné et à partir de 1963, l’intérêt pour son invention devient mondial. Ce sont les Américains qui achèteront au régime communiste tchécoslovaque le brevet convoité, le 12 mars 1965, pour 500 000 dollars, une somme ridicule comparée à ce que ce brevet a rapporté à ceux qui ont commercialisé cette invention.

L'inventeur Otto Wichterle s’engage par la suite en faveur du Printemps de Prague, devient député puis milite contre la normalisation.

Placardisé par le régime, il ne sera réhabilité qu’après la révolution de Velours, élu en 1990 président de l’Académie tchécoslovaque des sciences et récipiendaire de doctorats honorifiques de plusieurs universités américaines. Mort en 1998 à l’âge de 84 ans, Otto Wichterle est enterré dans sa ville natale de Prostějov en Moravie.

mot-clé:
lancer la lecture

En relation

  • CZECH MADE

    Dans sa nouvelle série, Radio Prague International vous présente quelques-unes de ces inventions tchèques qui ont changé le monde.