Des manuels scolaires à réalité augmentée à destination des enfants

Photo: Tomáš Slavík/Vividbooks

Depuis plusieurs mois maintenant, la startup VIVIDBOOKS a mis à disposition des écoles des manuels de physique combinant support matériel avec les dernières technologies, telles que la réalité augmentée et l’animation interactive, afin de présenter la science de manière ludique.

Cette idée vient de Vítek Škop. Il est designer graphique et a déjà reçu des prix dans son domaine. Ces dernières années,  il a travaillé sur différents projets, un de plus importants est l’exposition ‘Czech Innovation’ ou le projet ‘Prague histories’. Cela l’a mené à faire quelque chose de similaire dans le domaine des nouvelles technologies et à utiliser la réalité augmentée, une technique qui superpose à la réalité sa représentation numérique actualisée en temps réel, d’une façon simple afin de permettre aux enfants d’étudier la physique.

Vít Škop, photo: Archives de Vít Škop

Vítek Škop : « Ces dix dernières années, j’étais designer graphique et je travaillais sur des projets de logos, de typographie et de design. Ensuite, j’ai eu l’idée de Vividbook car cela combine tout ce que j’aime, ça combine ma passion qui est la technologie avec le fait de partager des informations d’une manière simple en utilisant des images. L’idée m’est venue il y a longtemps lorsqu’on travaillait sur l’exposition en utilisant la réalité augmentée. Les gens ont vraiment bien aimé donc j’ai tenté d’utiliser cette technologie et d’en faire quelque chose d’utile. »

La startup grandissant, il n’a plus été le seul à travailler sur ce projet. L’équipe est désormais formée de dix membres et Vítek Škop a été rejoint par le professeur František Cáb qui l’aide à créer le contenu sur la physique. C’est d’ailleurs lui qui a eu l’idée d’utiliser Vividbooks comme quelque chose de plus participatif  pour les enfants, pour engager la discussion, et les encourager à apprendre davantage. Bien que ce projet porte sur les nouvelles technologies, du support matériel comme le papier est également utilisé.

Photo: Tomáš Slavík/Vividbooks

« Les enfants reçoivent les feuilles de la part des professeurs, les dessins sur ces feuilles sont en noir et blanc et quand ils utilisent la réalité augmentée, alors ce noir et blanc prend vie, comme dans Harry Potter. C’est comme de la magie pour eux, et il y a une chose que je trouve également importante, c’est que les enfants peuvent dessiner sur ces feuilles. Ils n’observent pas juste passivement, ils en retirent toujours quelque chose. »

Photo: Tomáš Slavík/Vividbooks

VIVIDBOOKS a commencé à distribuer son contenu gratuitement lorsque les écoles étaient fermées au printemps 2020 en raison de la crise sanitaire. La startup s’occupe actuellement de récupérer les données pour les analyser afin de savoir si cette méthode fonctionne et améliore leur apprentissage de la physique. Mais ces manuels connaissent déjà un franc succès.

« Nous testons les vividbooks dans 30 écoles. Les enfants sont surpris et les professeurs apprécient cette méthode car elle leur permet de faire participer la classe. Bien sûr à l’avenir nous aimerions produire plus de sujets, comme la chimie, la biologie, etc. et même les enfants nous demandent et nous disent qu’ils aimeraient étudier la géographie de cette manière et ça nous pousse à finir aussi vite que possible. »

L’utilisation de ces manuels nécessitent de télécharger une application, et d’avoir un appareil tel qu’un portable ou une tablette. Vítek Škop est conscient des critiques que peuvent susciter ce genre de méthodes, en raison des effets négatifs qu’une utilisation abusive des écrans peut entrainer, sur les enfants tout particulièrement.

« Bien sûr c’est quelque chose dont nous sommes conscients et nous essayons de travailler dessus. Utiliser des écrans dans les écoles est une question compliquée et nous pensons que si on l’utilise d’une façon raisonnée, on peut montrer aux enfants qu’ils peuvent utiliser le téléphone pour autre chose qu’aller sur Facebook ou sur Instagram, et être autre chose qu’un lecteur passif. On leur apprend que c’est également un outil de création et d’apprentissage. »

Photo: Tomáš Slavík/Vividbooks

Ces manuels sont disponibles en tchèque et en anglais, et une version en français ainsi qu’en polonais sont en préparation. Selon Vítek Škop, la République tchèque est très innovante dans ce domaine.

« Quand tu recherches sur internet le meilleur jeu de réalité virtuel, le premier est Beat Saber par des créateurs tchèques, apporté par Facebook. C’est un grand succès pour ces créateurs et je crois que la République tchèque est capable de fournir davantage de jeunes gens, confiants et créatifs dans l’industrie de la Tech. »