Deux faits divers

r_2100x1400_radio_praha.png

Nous venons de parler de la drogue et c'était probablement la drogue qui était aussi la cause d'une tragédie ayant eu lieu dimanche dans une boîte de nuit dans la ville de Most en Bohême du nord. Un homme de 31 ans a tué une serveuse et a grièvement blessé un homme et une femme. Deux femmes ont été blessées légèrement. Après ce carnage, l'homme, qui agissait probablement sous l'effet de la drogue, s'est suicidé. Deux blessés ont été transportés à l'hôpital militaire de Prague-Stresovice. La police a cherché le tueur, qui était le frère du propriétaire de la boîte, jusqu'au petit matin de lundi. Elle l'a trouvé dans un champ non loin du lieu du crime, mais il était déjà mort.

Par contre, le dénouement d'une autre situation dangereuse relatée par la presse a été heureux. Un coup de téléphone anonyme a inquiété, lundi, les employés du Château de Prague et la police. Une voix anonyme a annoncé vers 18 heures qu'on avait déposé au Château une charge de 66 kilogrammes d'explosifs non spécifiés. La police a été obligée donc d'évacuer non seulement les salles officielles du château, qui abrite la présidence de la République, mais aussi les bureaux, les cours et les jardins. Selon le porte-parole du bureau du Président de la République, Martin Krafl, il ne s'agit pas du premier coup de téléphone de ce genre. Heureusement, c'était une fausse alerte. Les policiers n'ont rien trouvé et le Château a été rouvert au public à 5 heures du matin de ce mardi.