Deux petits Tchèques disparus

r_2100x1400_radio_praha.png

La police tchèque est toujours à la recherche de deux enfants, disparus, début août, en Moravie du sud. L'homme qui avait fait, avec eux, le tour des châteaux moraves, a été trouvé mort. Magdalena Segertova sur l'affaire la plus mystérieuse de cet été.

Comme chaque année, le Belge Stephane Knaepen, installé à Brno, capitale morave, a voulu passer quelques jours de vacances avec le petit frère et la petite soeur de sa femme tchèque. Le 1er août, ils sont partis, tous les trois, admirer les beautés de la Moravie du sud. Au moment, où ils doivent retourner, ils décident de prolonger encore un peu leur séjour, ce qu'ils annoncent aux parents par téléphone. Après l'envoi de ce dernier message, plus de traces de Dagmar, 13 ans, et de Jan, 10 ans. Le portable reste muet... La semaine dernière, la police retrouve, près de Brno, le corps de Stephane Knaepen, ainsi que sa Renault Espace, avec des cartes touristiques, un appareil photo, des documents et des notes, dont le contenu n'a pas encore été publié. La seule chose qui est certaine : le compagnon des enfants s'est suicidé. Le reste, surtout le destin des enfants, est entouré de points d'interrogations, voire de mystère... Même pas la pellicule que l'on a immédiatement développée, n'a donné la réponse : sur les photos, on ne voit que la nature et quelques monuments historiques, pas une seule personne... Le groupe a, en effet, visité quelques-uns des endroits photographiés, mais il y en a aussi qui ne se trouvent pas en Moravie.

Les enquêteurs font tout pour avoir une piste, comme dans le cas de la petite Tereza Cermakova, disparue, puis trouvée morte, il y a plus d'un mois. On fouille la région, même à l'aide d'un hélicoptère, on s'arrête dans chaque restaurant, pâtisserie, pompe à essence et mairie. Le public collabore, lui aussi, avec la police. Elle reçoit des dizaines d'appels téléphoniques par jour : certains ont vu Dagmar, Jan et Stéphane encore en vie, d'autres préviennent les enquêteurs dès qu'ils remarquent quelque chose de suspect. Une histoire qui pourrait inspirer un roman policier captivant, mais qui est, malheureusement, une réalité...

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture