Économie/Commerce

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

Changhong démarre sa production à Nymburk - La Bourse de Prague intéressée par celle de Sofia - Czech Top 100 : Skoda Auto toujours en tête - Le directeur de CzechInvest démis de ses fonctions - Coopération des pays du V4 dans le domaine du tourisme - Ernst&Young et le "business index" tchèque

Changhong démarre sa production à Nymburk

La société chinoise de fabrication de téléviseurs Changhong Electric a démarré sa production dans sa nouvelle usine de Nymburk, en Bohême. Le projet est la première base de production à l'étranger appartenant entièrement à une entreprise chinoise d'appareils électroménagers. Le projet coûte 10 millions de dollars avec une superficie de 10 000 m2 et une production annuelle d'un million d'unités. La plupart des produits seront des téléviseurs à écran plat et à haute définition. La société fabriquera également des climatiseurs, des réfrigérateurs, des téléphones mobiles et des boîtiers pour la télévision numérique.

PPF pourrait vendre une partie du capital de Ceska Pojistovna

Le groupe financier tchèque PPF est en négociation avec quatre acheteurs potentiels, parmi lesquels AXA et Allianz pour la cession d'une participation minoritaire dans l'assureur Ceska Pojistovna. C'est ce que rapportait mercredi Hospodarske Noviny, citant des sources anonymes proches du dossier. Ceska Pojistovna est entièrement détenu par le groupe PPF, lui même détenu en majorité par l'homme d'affaires tchèque Petr Kellner. Ceska Pojistovna est la première compagnie d'assurances du marché tchèque et l'un des principaux assureurs en Slovaquie. Le groupe est également présent en Russie.

La Bourse de Prague intéressée par celle de Sofia

La Bourse de Prague a annoncé jeudi son intention de lancer une offre sur son homologue de Sofia. Le gouvernement bulgare met en vente 44% de la Bourse de Sofia, et souhaite que la transaction soit bouclée d'ici la fin de l'année. La capitalisation du marché bulgare a plus que doublé en un an, à près de 10 milliards d'euros mais le volume des échanges reste faible et les introductions en Bourse sont encore rares. Le chiffre d'affaires de la Bourse de Prague s'est établi à plus de 30 milliards d'euros l'an dernier. Celui de la Bourse de Sofia est de 1,7 milliard d'euros.

Czech Top 100

L'entreprise la plus admirée par les managers et économistes tchèques est Skoda Auto. C'est ce qui ressort du classement Czech Top 100. Pas de surprise, puisque c'est la neuvième fois consécutive que Skoda arrive en tête de ce classement, cette année devant les groupes énergétique CEZ et pharmaceutique Zentiva. Le voyagiste Student Agency, connu pour ses bus jaunes, a pris la quatrième position. La surprise est venue du fabricant de soda Kofola qui, pour sa première participation à la compétition s'est classée en huitième position. « Kofola est l'une des rares marques tchèques traditionnelles à ressusciter grâce à la publicité », selon un spécialiste du marché de la pub cité par le quotidien Hospodarske noviny.

Le directeur de CzechInvest démis de ses fonctions

Le ministre de l'economie et du Commerce Martin Riman a démis de ses fonctions ce vendredi le directeur général de l'agence nationale CzechInvest, Tomas Hruda. Selon le communiqué du ministère, la décision du ministre a été prise en raison de « graves insuffisances dans le système et l'organisation repérées par l'inspection du ministère ». Le ministère de tutelle reproche à l'agence d'avoir enfreint la loi sur les appels d'offres publics et d'avoir doubler le nombre de ses employés sans accord préalable.

Starbucks bientôt en République tchèque

La plus grande chaîne internationale de distribution, torréfaction et de marques de café Starbucks a signé un accord avec la filiale polonaise de AmRest pour l'ouverture de nouvelles boutiques en République tchèque, en Pologne et en Hongrie. La société AmRest possède plus de 200 restaurants dans ces trois pays. Elle possède les franchises KFC et Pizza Hut.

Le prix des appartements en augmentation

Le prix des appartements dans le pays, et principalement à Prague, est en forte augmentation. La demande en hausse, les prêts hypothécaires facilement accessibles et la spéculation expliqueraient cette augmentation, selon Mlada Fronta Dnes, qui note que les prix des appartement ont augmenté d'environ 10% en un an dans les grandes villes.

Ernst&Young et le "business index" tchèque

Faire des affaires en République tchèque est plus facile qu'en Pologne ou en Hongrie mais pas aussi bien qu'en Slovaquie. C'est le résultat d'une étude réalisée par Ernst & Young auprès des hommes d'affaires de ces quatre pays du groupe de Visegrad, le V4. Le « business index » tchèque est établi à 43.2 points, le slovaque à 49,5 points. Comme l'année dernière, les chefs d'entreprises ont déploré que les principaux obstacles en République tchèque étaient liés au système fiscal compliqué, au contexte socio-politique et aux conditions d'embauche du personnel.

Coopération des pays du V4 dans le domaine du tourisme

Quatre pays d'Europe centrale - Slovaquie, Hongrie, Pologne, République tchèque - vont coopérer ensemble afin d'attirer dans cette région les touristes des Etats-Unis, de la Chine, du Japon et de la Russie. Les quatre pays souhaitent présenter leurs villes historiques, leurs stations balnéaires ainsi que leurs monuments inscrits au patrimoine de l'Unesco. Cette présentation devrait coûter au total plus de 350.000 euros.

Tourisme pascal

La ville de Prague s'attend à accueillir des dizaines de milliers de touristes pour le week-end de Pâques. Des touristes qui viendront principalement d'Europe, en particulier d'Italie, d'Angleterre, d'Espagne, d'Allemagne et de France. Un touriste dépenserait en moyenne 100 euros pendant son séjour pascal à Prague.