En travaux, la tour de la Vieille-Ville sera fermée

L'horloge astronomique de la tour de la Vieille-Ville, photo: Kristýna Maková

Monument parmi les plus visités de Prague, la tour de la place de la Vieille-Ville sera prochainement fermée au public. De vastes travaux de rénovation seront entrepris à compter du printemps pour redonner à l’édifice médiéval, et notamment à son horloge astronomique, tout son lustre. Tant pis pour les touristes…

La tour de la Vieille-Ville, photo: Štěpánka Budková
Avec le pont Charles situé sur la même voie dite royale qui conduit jusqu’au Château sur les hauteurs de la capitale, l’horloge astronomique de la place de la Vieille-Ville est très certainement le monument de Prague le plus célèbre dans le monde. Quelles que soient la période de l’année et la météo, ils sont, à chaque heure de la journée, des milliers de touristes à s’agglutiner au pied de l’hôtel de ville pour assister au spectacle séculaire du défilé des douze apôtres.

Ce spectacle, ils ne pourront toutefois plus y assister dans les mois à venir, pas plus qu’ils ne pourront monter au sommet de la tour pour profiter d’une vue imprenable sur la place, l’entrelacement des toitures de tuiles rouges, les flèches des églises et plus généralement le cœur historique de Prague.

Comme l’explique le porte-parole de la mairie de Prague, Vít Hofman, les premiers travaux toucheront d’abord l’extérieur de la tour, puis sa galerie. Enduits endommagés par le passage des touristes, pierres qui se détachent des murs ou encore nouveaux garde-corps : il s’agira d’abord d’interventions de première nécessité qui seront effectuées dès ce printemps.

S’ensuivra en fin d’année la deuxième phase des travaux, cette fois dans la chapelle de la tour, gravement endommagée par une explosion durant la Deuxième Guerre mondiale et dont les propriétés statiques restent aujourd’hui encore incertaines malgré les travaux menés après le conflit.

L'horloge astronomique de la tour de la Vieille-Ville, photo: Kristýna Maková
Enfin, une fois les fuites dans la toiture en ardoise réparés, sera venu le temps, en février 2018 si les délais sont respectés, de se lancer dans la rénovation de l’horloge même et de son mécanisme ; un travail d’orfèvre dont se chargera Petr Skála.

Au total, ces travaux, les plus importants entrepris depuis les années 1980 et dont le montant s’élève à près de 50 millions de couronnes (un peu moins de 2 millions d’euros), s’achèveront en juin 2018. Un échafaudage recouvrira la tour durant l’essentiel du temps. Mais que les touristes, dont près de 870 000 sont montés au sommet l’année dernière, ne désespèrent pas complètement : un mapping vidéo (projection laser) sera projeté sur l’échafaudage…