Un énième projet de réaménagement de la place de la Vieille-Ville à Prague

Старогородская площадь

Ce n’est de loin pas la première fois que l’idée de réaménager la place de la Vieille-Ville de Prague et de reconstruire une partie de son Hôtel de ville voit le jour. Elle a refait surface une fois encore ces derniers temps.

Hôtel de ville
C’est un éternel feuilleton qui ne trouve pas de mot de la fin. Doit-on réaménager la célèbre place de la Vieille-ville, cœur touristique de Prague, étape obligée des touristes qui viennent notamment y admirer la non moins célèbre horloge astronomique ? En tout cas, la mairie de Prague a l’air de vouloir se réatteler à la tâche.

La construction de l’ancien hôtel de ville de Prague qui sert aujourd’hui essentiellemment comme lieu représentatif a commencé au XIVe siècle. Coup dur pour cet ensemble de bâtiments disparates, son aile orientale est entièrement détruite par des bombardements durant la Seconde Guerre mondiale. Jan Kněžínek, directeur de la section culturelle de la mairie de Prague :

« Depuis la fin du XIXe siècle, et bien avant que cette aile ait été détruite à la fin de la guerre, huit concours ont déjà été lancés. »

Hôtel de ville
Huit concours, et pas un projet qui n’ait abouti. Aujourd’hui, un nouveau groupe de travail composé d’archéologues, d’historiens, d’urbanistes, et de représentants des monuments historiques s’est fixé pour objectif d’étudier les changements envisageables. Jiří Kotalík est le chef de ce groupe :

« Nous sommes tous d’accord pour dire que c’est un problème important, un problème actuel, que la situation à l’heure actuelle est intenable sur le long terme. En théorie, on peut tout à fait envisager bâtir de nouveaux bâtiments sur le plan des anciens bâtiments disparus. »

Si le feu vert était donné à un projet de réaménagement complet de la place de la Vieille-Ville et de son ancien hôtel de ville, la mairie de Prague se dit prête à fournir les financements nécessaires. Un groupe d’experts, tchèques et étrangers, doit se réunir courant du mois de septembre afin de débattre de la pertinence ou pas d’un réaménagement et des possibilités du point de vue architectural et urbain.