Explosion atomique en direct : la TV tchèque porte plainte contre les pirates

Foto: www.ztohoven.com

Les téléspectateurs matinaux de la télévision publique tchèque ont eu un réveil plutôt brutal dimanche dernier. L'émission Panorama repose normalement sur un concept aussi génial qu'apaisant : Des images prises par des caméras rotatives placées dans les lieux de villégiatures et les stations de ski préférés des Tchèques sont diffusées en direct, avec des infos sur la météo, les attractions locales ou l'enneigement des pistes.

Mais dimanche matin, à 8h16 exactement, après une petite coupure d'antenne, c'est à une explosion nucléaire que les téléspectateurs ont assisté. Un champignon atomique dans les Monts des Géants ! Un montage réalisé de toutes pièces par un groupe de pirates de l'audiovisuel appelé « Ztohoven », qui s'était déjà fait connaître par le passé en transformant en point d'interrogation le coeur géant qui ornait le Château de Prague, à la fin du mandat présidentiel de Vaclav Havel.

Le visage caché et la voix maquillée, l'un des membres de ce goupe s'est expliqué sur les motifs de cette opération.

« L'objectif de cette interruption de la télévision en direct était de rappeler que les citoyens sont manipulés quotidiennement, pour des raisons politiques ou économiques même dans des démocraties comme la nôtre », a indiqué ce pirate, qui confie que cette opération était préparée depuis des mois.

La manipulation n'a pas été du goût de la direction de la télévision publique. On écoute son porte-parole, Martin Krafl :

« Nous allons porter plainte, conjointement avec la société Sitour qui produit cette émission. Nous voulons que les responsables soient retrouvés, parce que c'est une manipulation qui a effrayé des dizaines de milliers de personnes. »

Le champignon atomique va faire également l'objet de débats lors de la prochaine session du Conseil supérieur de l'audiovisuel, et selon son président il n'est pas exclu que la télévision publique soit condamnée à payer une amende. En tout cas, depuis lundi, des techniciens sont à l'ouvrage pour renforcer la sécurité des caméras de l'émission Panorama.