Festivals d'été rock, ethno, pop, etc. : partout et pour tous les goûts en République tchèque !

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

Vous le savez déjà : les Tchèques et la musique font la paire. Et partout dans le pays, l'été sera placé, une fois n'est pas coutume, sous le signe des festivals de musique classique, mais il ne faut pas oublier certains festivals rock qui, d'année en année, sont devenus des rendez-vous incontournables pour qui veut se détendre, écouter de la bonne musique, camper aussi, danser un peu, bref vivre l'été comme il se doit.

Eh bien non, les festivals de musique rock et tutti quanti ne se déroulent pas qu'à Prague. La saison festivalière de l'été est là pour prouver que prééminence de Prague ou pas, d'autres régions en République tchèque proposent un programme musical riche qui n'a pas à rougir de la comparaison avec la capitale.

Pour ceux qui ont manqué le festival Rock for People, à Cesky Brod, qui s'est déroulé ces derniers jours, tout n'est pas perdu avec deux festivals désormais bien ancrés dans les habitudes des festivaliers de tout poil : Colours of Ostrava, en Moravie, du 8 au 10 juillet, accueille des groupes tchèques mais aussi étrangers. George Clinton, considéré comme le « père du funk », doit faire le déplacement : pas moins de trois heures et demi de représentation sont prévues pour cette légende qui a traversé toutes les affres d'une vie d'artiste chaotique. Le groupe de musique ethno britannique Asian Dub Foundation, qui propose un mélange de musique indienne, de sons électroniques, de rythme ragga, tout cela aggrémenté de textes souvent très engagés, sera également au programme ; à ne pas manquer, en outre, le célèbre groupe de klezmer The Klezmatics. Les groupes tchèques ne feront bien sûr pas défaut : à noter la présence du groupe Sunshine, des Tchèques qui se sont d'abord fait connaître par leurs concerts aux Etats-Unis et qui commencent à tourner dans leur pays d'origine également.

Du 4 au 7 août, à 40 km de Prague, c'est une presqu'île sur la rivière Sazava qui sera le point de chute des mélomanes barroudeurs, qui pourront y planter leurs tentes et alterner entre les cinq scènes prévues. Parmi le large choix de concerts, de groupes plus ou moins « commerciaux », Psi vojaci, l'immanquable ancien groupe dissident de Filip Topol, Sto Zvirat, un groupe de ska tchèque qui donnera la pêche à tous ceux qui auraient des tendances à piquer du nez, Vasek Koubek, saltimbanque-poète, qui, avec son accordéon, raconte des histoires à dormir debout et fait vivre à ses auditeurs des aventures même au coin de la rue, ou encore Aneta Langerova, la Superstar tchèque de l'année passée.

Un petit tour par Prague quand même, pour mentionner le décidément très original bateau des frères Forman : leur embarcation, qui porte le joli nom de « Secret », vogue depuis quelques années déjà sur les eaux de la Vltava, mais aussi d'autres cours d'eau. Avec un répertoire théâtral bien à eux, très largement inspiré de thèmes maritimes si chers aux Tchèques décidément nostalgiques d'un accès à la mer, ils organisent également des festivals, comme « L'été au bord de la mer » qui se déroulera du 10 au 17 juillet. Le bateau des frères Forman a jeté l'ancre sur le quai Ludvik Svoboda et accueillera un nombre de spectateurs forcément limité par la capacité de l'embarcation : le groupe Traband, qui fait danser ses fans au son de mélodies de marin, pouvait difficilement manquer à l'appel et c'est lui qui inaugurera le premier soir du festival. Mais les rythmes latinos et ensoleillés devraient aussi faire bouger les spectateurs sur le pont du bateau avec le groupe Mediterian, composé de musiciens tchèques et d'un chanteur-guitariste cubain.