Fin du Forum 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Le Forum 2000, cette rencontre organisée pour la quatrième année consécutive sur l'initiative du président de la République, Vaclav Havel, a pris fin, mercredi, dans la capitale tchèque, Prague.

Le Forum 2000, cette rencontre organisée pour la quatrième année consécutive sur l'initiative du président de la République, Vaclav Havel, a pris fin, mercredi, dans la capitale tchèque, Prague. Les médias ont constaté, qu'en dépit d'une forte participation de personnalités du monde entier, on n'a entendu que très peu d'idées originales. La plus intéressante a, peut-être, été celle du Prix Nobel de littérature nigérian, Wole Soyinka, de faire de Jérusalem une ville appartenant au monde entier. Le thème du forum ayant été la mondialisation et ses conséquences, il est intéressant de constater que les opinions concernant son influence sur la culture ou les arts diffèrent. Alors que pour le philosophe et écrivain norvégien, Jostein Gaarder, la mondialisation ne menace pas l'art, pour Mario Soares, ancien président du Portugal, cette menace existe. Ce dernier invoque l'hégémonie des Etats-Unis. Le dalaï-lama du Tibet a appelé les médias à présenter plus de faits positifs, car les gens ont l'impression que l'homme soit d'un caractère seulement agressif, ce qui n'est pas la vérité. D'après Martin C. Putna, publiciste tchèque, les participants au forum de cette année pouvaient être divisés en deux groupes : les experts qui savaient de quoi ils parlaient, et les autres qui parlaient de la mondialisation sans savoir de quoi ils parlaient. Le 4ème Forum 2000 est terminé, attendons ce que nous apportera le 5ème, dans un an.