Foot : chez les Bohemians 1905, la ferveur populaire malgré le virus

Trois supporters des kangourous sur une planche, photo: Kilian Bigogne

Club populaire de Prague au stade situé dans le quartier de Vršovice, les verts et blancs des Bohemians 1905, peuvent, malgré la crise sanitaire et la météo, compter sur ses supporters, dont la passion n’a aucune limite. Interdit de tribunes pour limiter la propagation du virus, les fans de la « Bohemka » ont dû s’adapter dès la mise en place des restrictions. Contrairement aux autres stades, le Ďolíček continue de vibrer chaque week-end. Du haut de leurs escabeaux, les supporters continuent d’encourager les joueurs. Reportage à la rencontre de ses fans pas comme les autres.

Samedi 6 février, le Bohemians 1905 affronte Brno dans le cadre de la 18è journée du championnat. Il est 15h30, soit trente minutes avant le coup d’envoi, et déjà une dizaine de personnes arrivent, escabeau à la main et écharpe autour du cou. Echafaudages ou planches installées entre deux escabeaux, ces supporters ne manquent pas d’imagination. La musique du stade retentit, le speaker présente les équipes, les supporters, bière à la main parlent et se retrouvent après une semaine de travail. Un moment de bonheur pour tout amoureux du ballon rond.

Avant le match,  les fans du Bohemians se préparent,  photo: Kilian Bigogne

Petr est l’un des supporters inconditionnels du club dont le kangourou est la mascotte.

« Le club veut tout dire pour moi, c’est un peu comme une famille. Cela fait maintenant plus de 15 ans que je suis supporter. J’ai habité ici dans le quartier, maintenant j’ai des enfants et une famille donc j’habite loin mais je viens pour tous les matchs à domicile. La Bohemka est un club très populaire et ce stade est vraiment unique grâce à sa localisation, son atmosphère, et ce qu’on y ressent. On adore cet endroit, c’est aussi pour ça qu’on vient avec nos échelles ».

En faillite en 2005, les Bohemians avaient été relégués en 3ème division tchèque. Menacé de disparaitre, le club du stade Ďolíček a été sauvé grâce à ses supporters ainsi qu’à l’ancien joueur et actuel président Antonín Panenka. Les supporters des kangourous ont en effet cotisé pour pouvoir payer une partie des dettes. Depuis, un lien fort s’est créé entre les habitants du quartier et les Bohemians.

Photo: ČTK/Roman Vondrouš

Une alternative aux tribunes fermées pour continuer à vivre de leur passion

Malgré la pandémie et la fermeture des stades, les fans de la Bohemka ne se sont pas résignés à regarder les matchs à la télé et c’est Petr qui a été à l’initiative :

« En avril dernier quand l’épidémie a commencé et que nous ne pouvions plus aller au stade, cinq supporters et moi-même sommes venus pour le premier match. Moi, j’avais un vélo donc je suis monté sur mon vélo et les autres avaient des échelles. Les gens l’ont vu sur les réseaux sociaux et très vite, pour les matchs suivants, ils sont venus avec des escabeaux. »

Photo: ČTK/Roman Vondrouš

Jiří, habitant du quartier, fait partie de ceux qui ont suivi le mouvement.

« Je ne sais pas qui a eu l’idée, mais  je suis venu lors du deuxième match, j’avais dit à mes amis de venir, qui m’ont dit non ne fait pas ça, et ensuite j’ai vu des photos sur internet et maintenant je viens à chaque fois. »

Petr et Jiří savent qu’ils prennent un risque en venant ici, mais venir au stade, c’est aussi un moyen d’oublier tous les problèmes du quotidien, surtout dans cette période délicate. Ils continueront donc à venir aux portes du stade, escabeau à la main, tant que ce dernier ne sera pas rouvert au public. Petr aimerait que la structure du stade soit prise en compte par les autorités pour leur permettre de retrouver les gradins.

Photo: ČTK/Roman Vondrouš

« C’est un stade très spécial, sans toit, et je pense que les personnes qui aimeraient retourner dans le stade devraient pouvoir car on ne risque pas grand-chose. Bien sûr ceci est un cas particulier car je comprends que dans les stades couverts, le virus puisse se propager plus facilement. On pense forcément à cette maladie et on sait que c’est dangereux mais il n’y a qu’un seul stade dans le pays je pense où on peut avoir cette opportunité de monter sur nos échelles pour regarder le match donc nous profitons de la situation. »

Comme Petr, Jiří aimerait trouver un arrangement avec les autorités :

« Je comprends les restrictions concernant le coronavirus pour les stades, mais je pense que le gouvernement pourrait arranger quelque chose pour les stades en régulant les entrées et en réduisant le nombre de personnes dans le public »

En retour de leur soutien, les fans ont eu droit à un beau cadeau. En effet, après une victoire historique sur le Sparta Prague lors de la 17è journée, les Bohemians se sont samedi imposés 2 à 1 contre Brno.

Et même si la ferveur est grande à chaque but marqué par les kangourous, on ne déplore heureusement aucune chute grave du haut d’un des escabeaux…

Les supporters en nombre malgré la météo,  photo: Kilian Bigogne
Auteur: Kilian Bigogne
mot-clé: