Foot – Coupe du monde 2010 : une dernière victoire en attendant 2009

Photo: CTK

La République tchèque a battu Saint-Marin (3-0), mercredi, à Serravalle, en match éliminatoire à la Coupe du monde 2010. Une victoire obligatoire contre une des plus faibles équipes européennes qui permet aux Tchèques d’achever sur une bonne note l’année 2008.

Radoslav Kováč, photo: CTK
Comme souvent contre des adversaires comme Saint-Marin, le plus dur est de marquer le premier but. Les Tchèques en ont eu la confirmation, mercredi, puisqu’il leur a fallu attendre le début de la seconde période et une tête de Radoslav Kováč pour enfin concrétiser au tableau d’affichage une domination jusqu’alors stérile.

Dans un stade aux trois-quarts vide et dans une ambiance de messe basse, les joueurs du sélectionneur Petr Rada se sont contentés d’assurer l’essentiel : ramener trois points d’un déplacement où tout autre résultat qu’une large victoire face à une équipe représentant un Etat de moins de 30 000 habitants aurait été considéré comme une contre-performance. Mais ils ont rempli leur mission sans être brillants et après livré une prestation en première mi-temps proche du néant en termes d’imagination, de qualité de jeu et par conséquent d’occasions de but.

Tomáš Necid, photo: CTK
L’ouverture du score a ensuite libéré des Tchèques toujours privés de nombreux joueurs cadres, dont notamment leur meneur de jeu Tomas Rosicky, et Zdenek Pospech et Tomas Necid ont alors logiquement alourdi le score pour lui donner une tournure finale plus conforme à leur supériorité et à la physionomie du match. Au coup de sifflet final, Tomas Necid, qui venait de fêter sa première sélection, avait toutes les raisons d’être satisfait :

« J’avais très envie de monter au jeu, je suis donc content d’avoir participé en deuxième mi-temps. Ce n’était pas facile, ils défendaient avec cinq joueurs regroupés devant la surface de réparation, je ne me souviens pas d’avoir joué contre un adversaire comme ça. Mais ont est surtout satisfait de la victoire, c’est l’essentiel, et puis personnellement, je suis bien sûr très heureux d’avoir marqué. »

Petr Rada, photo: CTK
Grâce à cette victoire, les Tchèques occupent désormais la deuxième place du groupe 3, avec deux victoires, un nul, une défaite et deux points de retard sur la Slovaquie. C’était donc l’heure d’un premier bilan pour le nouveau sélectionneur Petr Rada :

Photo: CTK
« Bien sûr, j’espérais comptabiliser plus de points. Mais nous avons encore devant nous six matchs que nous allons jouer pour gagner. Je vais encore me répéter et je ne veux pas abaisser la qualité des joueurs qui les remplaçant, mais si tous les joueurs qui sont actuellement blessés et font normalement partie de l’équipe-type se rétablissent, ils devraient sensiblement améliorer la qualité de notre jeu. »

Pour la suite de ces éliminatoires à la Coupe du monde en Afrique du Sud, les Tchèques se rendront en Slovénie le 28 mars prochain avant de recevoir dans la foulée la Slovaquie. Deux matchs assurément capitaux pour envisager avec plus d’optimisme une éventuelle qualification.