Foot-Euro 2016: Champagne pour les Tchèques, les Oranje dans les choux

Pays-Bas - Republique tchèque, photo: ČTK

Après une prestation très décevante ce week-end face aux Turcs, les Tchèques ont fini en beauté les qualifications pour le championnat d’Europe de football, qui se disputera l’été prochain en France. Une victoire 3 buts à 2 face à des Hollandais qui, du coup, ne participeront pas à la compétition.

Pays-Bas - Republique tchèque, photo: ČTK
Une victoire tchèque 3-2 face aux Pays-Bas, cela rappelle de très bons souvenirs à Prague et un match entré dans la légende – c’était en 2004 et la bande à Pavel Nedvěd, pourtant menée 2 à 0 après vingt minutes de jeu, avait finalement réussi à s’imposer.

Si le score final a été le même qu’en 2004 ce mardi soir, ce sont pourtant les Tchèques, cette fois, qui ont inscrit les deux premiers buts, grâce à deux belles percées, d’abord côté droit avec Kadeřábek, puis côté gauche avec Šural, bien servi par Necid.

Ces deux buts en première mi-temps ont suffi à glacer l’Amsterdam Arena et ses supporters déjà peu optimistes quant aux chances de qualification des Oranje, pourtant revigorés deux minutes avant la pause par l’expulsion du défenseur tchèque Marek Suchý.

Robin Van Persie, photo: ČTK
La deuxième mi-temps en fut plus difficile, mais les vaillants Tchèques ont pu compter sur un allié aussi célèbre qu’inattendu : Van Persie, auteur d’un but contre son camp pour le 3-0. Après Huntelaar, ce même Van Persie inscrira aussi le deuxième mais dernier but des Hollandais, abasourdis par le coup de sifflet final.

Satisfaction évidente pour l’entraîneur tchèque Pavel Vrba - il estime que, jusqu’au carton rouge, ses joueurs n’ont jamais aussi bien joué depuis sa prise de fonction l’année dernière que durant cette première période :

« Je pense que nous avons très bien joué en première mi-temps. Nous avons hélas dû finir à dix et changer de tactique. Nous savions que les Hollandais allaient accélérer le jeu. Nous avons été bien aidés par ce troisième but, la pression était importante à la fin du match mais je tire mon chapeau à tous les joueurs qui ont très bien su gérer la partie. »

Pavel Kadeřábek marque le premier but, photo: ČTK
L’absence des Bataves à cet Euro 2016 est un choc dans le monde du football. Troisièmes de la dernière coupe du monde, ils n’ont pas manqué de championnat d’Europe depuis 1984.

Mais pour les Tchèques, déjà qualifiés avant ce match, l’important est d’avoir réussi à terminer à la première place de ce groupe A, devant l’Islande et la Turquie, qui parvient finalement à se qualifier elle aussi directement.

Cela permet à Pavel Vrba d’espérer un tirage au sort plus clément le 12 décembre prochain, avec une place dans le deuxième chapeau. Le sélectionneur se montre quand même prudent :

Josef Šural marque le second, photo: ČTK
« C’est une bonne chose que d’avoir pu se placer dans ce deuxième chapeau pour le tirage au sort de la phase finale, cela peut être très avantageux. Mais pour les qualifications nous étions aussi dans le deuxième chapeau et d’un seul coup le groupe a été renforcé par la Hollande, la Turquie et l’Islande. Donc je ne sais pas si c’est un vrai avantage. Je suis satisfait par ce que nous avons accompli depuis l’automne dernier. Personne ne peut dire que nous nous sommes qualifiés par chance ou par hasard. C’est une qualification méritée, et ce dernier match peut le confirmer. »

Le premier match de la Reprezentace en France, ce sera entre le 10 et le 14 juin, selon le tirage au sort, mais vraisemblablement sans le défenseur du FC Bâle Marek Suchý, qui devrait être suspendu à cause de ce carton rouge.