Hockey sur glace - Mondial : les Tchèques confiants malgré une défaite contre la Russie

Tchéquie - Russie, photo: CTK

L’équipe de République tchèque de hockey sur glace a débuté le Championnat du monde au Canada par une victoire contre le Danemark (5-2) avant d’enchaîner par une défaite contre la Russie (4-5, après prolongation) après un match de qualité. Une défaite sans conséquences et un début de compétition encourageant pour une sélection qui, après un Mondial 2007 décevant, affiche les plus hautes ambitions.

Tchéquie - Russie, photo: CTK
Les Tchèques n’ont pas manqué leur entrée en matière au Championnat du monde de hockey sur glace organisé cette année au Canada. Pour leur premier match de groupe, vendredi, à Québec, les joueurs de l’entraîneur Alois Hadamczik ont d’abord logiquement disposé (5-2) du Danemark avant de s’incliner avec les honneurs, dimanche, contre la Russie, un des autres favoris du tournoi, en prolongation (4-5) à l’issue d’un match de toute beauté. Avant d’affronter l’Italie, adversaire contre lequel tout autre résultat qu’une victoire serait une déception, mardi, pour son dernier match au premier tour, les Tchèques sont donc d’ores et déjà presque assurés de terminer à la deuxième place du groupe D, derrière la Russie, et sont qualifiés pour le deuxième tour. Mais plus que le classement, encore relativement anecdotique à ce stade de la compétition, le match contre la Russie avait valeur de test pour les Tchèques qui, malgré la défaite, sont ressortis plutôt satisfaits de la glace, à l’image du défenseur Tomáš Kaberle :

Tchéquie - Russie, photo: CTK
« Nous sommes surtout contents d’avoir marqué nos buts lors de nos jeux de puissance que nous avons su bien mettre en place et où nous avons profité de nos supériorités numériques. Malheureusement, nous nous avons aussi concédé beaucoup de pénalités et nous sommes alors souvent retrouvés en infériorité numérique, ce que nous voulions absolument pas contre les Russes. Tout le monde connaît leurs qualités dans ces moments-là. Dans l’ensemble, je pense que cela a été un bon match de hockey, très offensif, où le jeu est allé d’une cage à l’autre, et on peut seulement regretter d’avoir encaissé ce but en prolongation. »

Après un dernier Mondial 2007 raté, où elle n’avait terminé que septième après une large défaite contre la Russie en quarts de finale, la République tchèque, renforcée par de nombreux joueurs de NHL, la ligue nord-américaine, a pour objectif minimal cette année de terminer à une des trois premières places au classement final. Une élimination prématurée avant les demi-finales et un retour au pays sans médaille seraient considérés comme une nouvelle déception.