Il y a 85 ans, La Maladie blanche de Karel Čapek était jouée pour la première fois

La première de La Maladie blanche

Depuis, la pièce de théâtre La Maladie blanche a été traduite dans de nombreuses langues et jouée dans de nombreux pays. Avec la pandémie de Covid-19, ce drame est à nouveau d’actualité, confirmant une fois de plus l’esprit visionnaire de son auteur.

Les acteurs avec les hôtes à la première de La Maladie blanche,  Otokar Fischer,  Olga Scheinpflugová,  Karel Čapek,  Emil Franke,  Václav Vydra st.,  Karel Dostal,  Zdeněk Štěpánek et Stanislav Lom | Photo: Théâtre national

La pièce La Maladie blanche est l’une des œuvres les plus remarquables de l’auteur de prose et de théâtre Karel Čapek. Il l’a écrite à la veille de la Seconde Guerre mondiale, comme un avertissement face à la montée du nazisme, et face à la confrontation de la démocratie et des intérêts de dictateurs avides de pouvoir et capables de tout.

D’après Karel Čapek, ce qui menace le plus la société, c’est le fanatisme des foules, lorsque les idées de meneurs ne laissent plus de place à la pensée critique. Cette pièce de théâtre montre à quel point il est facile d’infecter les gens par la peur, et à quel point il est ensuite aisé de les manipuler.

Non seulement La Maladie blanche est régulièrement mise en scène en République tchèque, en France et ailleurs, mais aussi une nouvelle publication de la traduction française (d’Alain van Crugten) de la pièce est prévue pour mars 2022 aux éditions du Sonneur. Cela prouve bien son actualité et son intemporalité.

Pour en savoir plus sur la pièce La Maladie blanche, nous vous invitons à écouter l’épisode du podcast « Les livres tchèques incontournables » que Radio Prague International y a consacré.

https://francais.radio.cz/nouvelle-serie-de-radio-prague-international-les-livres-tcheques-incontournables-8501918/20