Inauguration à Prague de l’Aspen Institute, un think-tank américain de renom

Madeleine Albright, photo: CTK

C’est à l’ancienne secrétaire d’Etat américaine Madeleine Albright qu’est revenue la tâche d’inaugurer officiellement la filiale centre-européenne du think-tank américain Aspen Institute. Une organisation de réflexion sur la politique et la société qui se veut avant tout un lieu de dialogue.

Milan Štěch, Madeleine Albright et Michael Žantovský, photo: CTK
Après un an de préparation a été inauguré jeudi, l’Aspen Institute, un think-tank de renommée mondiale qui après des filiales en France, en Allemagne, au Japon en Italie et d’autres pays, s’installe aussi en République tchèque. Michael Žantovský est l’ambassadeur de la République tchèque à Washington, il revient sur la vocation de l’Aspen Institute :

« L’objectif de cet institut est d’être une organisation indépendante et non partisane qui puisse créer un espace de discussion autour des questions politiques et sociales les plus importantes, un espace de développement pour de nouveaux dirigeants jeunes et dynamiques, dans tous les domaines. C’est une organisation non partisane, cela ne veut pas dire qu’elle soit neutre : elle soutient nos valeurs communes, celles de la civilisation occidentale, euro-atlantique, c’est-à-dire, la démocratie, la tolérance, le respect des droits humains et des minorités, le développement de l’économie de marché mais aussi la protection de l’environnement et de notre patrimoine culturel. »

Financé par l’homme d’affaires tchèques Zdeněk Bakala, le projet de l’Aspen Institute a été soutenu dès le départ par Madeleine Albright, ancienne secrétaire d’Etat américaine sous l’administration Clinton, et tchèque d’origine :

« Pour moi personnellement, cela signifie un nouveau pont au-dessus de l’Atlantique. Je suis toujours heureuse de voir aboutir des projets qui relient les gens, qui incitent à la coopération. »

Madeleine Albright, Michael Žantovský et Radek Špicar, photo: CTK
C’est donc Prague qui a été choisie pour représenter l’Aspen Institute en Europe centrale qui entend être un lieu de débat et de nouvelles idées. Une des activités principales du think-tank sera de soutenir l’émergence de nouveaux jeunes talents issus de différents domaines, et ce, notamment, en leur proposant d’acquérir une expérience internationale grâce à des stages et des bourses. Radek Špicar est le directeur de l’Aspen Institute à Prague :

« Nous souhaiterions nous distinguer des autres organisations existantes : nous ne voulons pas nous concentrer uniquement sur la République tchèque, mais en priorité sur les pays du Pacte de Visegrad, dont des jeunes gens venus de Pologne, de Hongrie, de Slovaquie et de République tchèque. En outre, j’estime qu’il est très important que ce soit de jeunes talents issus des sphères politiques et économiques. Je souhaite que nous soutenions de jeunes espoirs dans les domaines de la culture et du sport. Un des gros handicaps de la République tchèque, contrairement aux Etats-Unis, est que ces sphères de la société ne communiquent pas chez nous : le monde des affaires ne communique pas avec celui de la culture. C’est une grande faiblesse de notre pays et nous allons tâcher de faire en sorte qu’ils se connaissent mieux et qu’ils puissent coopérer sur certains projets. »

A l’occasion de l’inauguration de l’Aspen Institute à Prague était également organisée une conférence à laquelle ont participé Madeleine Albright, et d’autres anciens ministres des Affaires étrangères, de Grande Bretagne, de Pologne et de Russie. Une conférence au thème d’actualité « La crise, une opportunité ? » qui donne le ton des grands débats de société que l’Aspen Institute entend susciter.