Jakub Krčín de Jelčany a profondément marqué le paysage de la Bohême du sud

r_2100x1400_radio_praha.png

Dans la deuxième partie de ce programme spécial de Noël, nous vous présenterons un intéressant personnage tchèque qui a vécu au XVIe siècle, Jakub Krčín de Jelčany. Pourquoi lui justement ? Et bien c’est parce que c’est notamment grâce à cet homme, qui a considérablement élargi le système d’étangs en Bohême du Sud, que les Tchèques peuvent se régaler le jour de Noël en mangeant leur poisson préféré, la carpe - « kapr ». Nous serons accompagnés de la musique d’Adam Michna d’Otradovice, qui a vécu au XVIIe siécle, natif de la ville de Jindřichův Hradec et dont la vie a donc également été étroitement liée à la région de Bohême du Sud.

Jakub Krčín, photo: Martina Stejskalová
Jakub Krčín de Jelčany est né en 1535 dans la ville de Kolín, près de Prague. Il travaille d’abord comme employé dans des domaines seigneuriaux, ce qui lui permet d’acquérir de riches connaissances concernant l’exploitation des fermes, des forêts et des étangs. Il se fait bientôt remarquer pour ses capacités et ses talents organisationnels.

Zèle, assiduité et solidité sont les principales qualités professionnelles de Krčín, qui monte irrésistiblement à l’échelle social. L’année 1561, où il est nommé burgrave au château de Krumlov et où il entre aux services de Vilém de Rožmberk, le plus grand et le plus puissant aristocrate de l’époque, représente un moment décisif dans sa vie.

Vilém de Rožmberk
Jakub Krčín de Jelčany s’investit avec envergure dans son nouveau travail. Ses capacités subjuguent la famille des Rožmberk au point qu’elle lui fait entièrement confiance dans tout ce qu’il entreprend. C’est d’une main ferme et dure que Krčín dirigera les fonctionnaires sous ses ordres et les serfs. Il n’hésite pas à les punir pour chaque infraction.

La trentaine passée, Jakub Krčín épouse une riche veuve nommée Dorota Slepičková. Tout le monde sait que ce n’est pas un mariage d’amour, car sa fiancée est de trente ans son aînée. Mais avec ce mariage, Krčín accède à une grande fortune qui lui permet de faire des prêts. Parmi ses premiers débiteurs se trouve même Vilém de Rožmberk, qui a besoin de moyens pour sa carrière politique qui lui coûte très cher. D’autres seigneurs profitent aussi des prêts de Jakub Krčín, qui s’en enrichit et qui ne cesse de chercher de nouvelles opportunités pour augmenter encore davantage sa fortune.

L'étang Rožmberk
Dans les années 1560, il tourne son intérêt vers la construction d’étangs, histoire de mettre en pratique toutes les connaissances théoriques qu’il avait acquises précédemment. Le premier étang qu’il réalise s’appelle symboliquement Commencement (Pocatek). Les ouvrages suivants portent à leur tour des noms caractéristiques : Infidèle (Nevěrný), Espoir (Naděje), Acte (Skutek), Rappelle-toi (Pamatuj), Sanglant (Krvavý), Foi (Víra), Amour (Láska), Krčín et le très connu Ingratitude (Nevděk) près de Třeboň. Et il ne faut surtout pas oublier l’immense étang Rožmberk, avec ses 480 hectares le plus grand étang qui existe en République tchèque et qui est situé près de la ville de Třeboň.

Jakub Krčín
En 1569, Jakub Krčín de Jelčany devient régent – fonctionnaire suprème chargé de gérer l’ensemble des domaines de la famille des Rožmberk. Cette nouvelle fonction permet à Krčín d’augmenter encore davantage sa fortune. Plus tard, il obtient le domaine de Sedlčany et devient seigneur.

Tandis que sa carrière professionnelle lui permet de réaliser tous ses rêves et projets, il n’est pas très heureux dans sa vie privée. Il n’est pas ce qu’il espérait : un veuf heureux, riche et libre, car sa femme Dorota, en dépit de son âge, se porte fort bien pendant très longtemps. Elle meurt finalement en 1587.

Prêt à commencer une nouvelle vie, Jakub Krčín espère avoir un héritier masculin. C’est Kateřina Zelendarová de Prošovice, cette fois-ci de trente ans sa cadette, qui est appelée à sauver l’avenir de la famille. La jeune Kateřina est une épouse modèle et accouche de nombreux enfants, mais ce sont toutes des filles. Elles s’appelleront Mariana, Anna, Kateřina, Lidmila, Eliška, Žofie et Johanka. Le problème est que Krčín ne peut céder qu’à un fils une grande partie du vaste domaine acquis grâce à son zèle.

Après la mort de sa fille Mariana, qui le touche profondément, il déménage dans la commune d’Obdenice. Un endroit idéal pour Krčín, car une forteresse et une brasserie qui s’apprêtent à être reconstruites se trouvent à proximité.

Peu avant sa mort, Jakub Krčín de Jelčany fait réparer l’église locale de l’Assomption de la Vierge. Sur ses murs sont dessinées des figures de grandeur nature, parmi lesquelles on peut trouver, comme l’affirme la légende, celle de Krčín. Celui-ci est mort en 1604, mais on ne connaît pas la date exacte de son décès, elle n’est pas inscrite non plus sur son tombeau qui se trouve à l’église d’Obdenice.

Si, aujourd’hui, la plupart des activités de Jakub Krčín, aussi formidables soient- elles – constructions et rénovations de cours, moulins, fermes, bergeries - sont tombées à l’oubli, il reste en revanche notoirement connu comme celui qui a profondément marqué le paysage de la Bohême du Sud, en faisant construire des dizaines d’étangs dans lesquels vit ce qui fait la joie des Tchèques le jour de Noël : la carpe.