Jan Kaplicky a imaginé une bibliothèque futuriste pour Prague

Photo: CTK

Les pyramides, les méduses, l'architecture baroque, les blockhaus et même une sucrière atypique trouvé un jour à Berlin - telles ont été les sources d'inspiration pour le nouveau bâtiment de la Bibliothèque nationale qui doit être construit sur l'esplanade de Letna non loin de Château de Prague. Un jury international présidé par l'architecte Eva Jiricna a choisi parmi 400 projets celui du studio britannique Future Systems de l'architecte Jan Kaplicky.

Photo: CTK
Jan Kaplicky, architecte tchèque établi en Grande-Bretagne, a encore surpris par l'originalité de sa conception. L'édifice en forme de pyramide aux angles arrondis, qu'on compare d'ores et déjà à un chapiteau de cirque ou à un poulpe, ne serait cependant que la proverbiale partie émergeante d'un iceberg. Jan Kaplicky explique :

Jan Kaplicky, photo: CTK
« Nous avons cherché à donner à l'édifice le minimum de volume au-dessus de la surface. La plus grande partie de la construction, les stocks de 10 millions de livres, seront donc sous la terre. La bibliothèque aura une couleur incroyable. Cela commence par la couleur du vin de champagne, jaune et or, et cela vire en une nuance du champagne éventé, quasi blanche. L'édifice a aussi un immense oeil qui regarde la ville. »

Pour l'instant les réactions à cette construction futuriste qui sera située juste à la limite de la zone historique inscrite sur la liste du patrimoine de l'UNESCO, sont plutôt positives. L'architecte Eva Jiricna, présidente du jury international, considère ce projet comme un défi :

Photo: CTK
« Créer un édifice qui n'a pas de toit et qui s'insère d'une façon atypique et très original dans le parc environnant, ce n'est, bien sûr, que la moitié du chemin. Mais nous ( les membres du jury) avons estimé à l'unanimité que ce projet présentait la meilleure disposition pour devenir un édifice unique, un monument de Prague. Il ne dépend que de l'édifice même s'il le deviendra ou non. Et notre commission a donc contribué à créer les conditions pour que la bibliothèque devienne un tel monument après sa réalisation. »

Le ministre de la Culture Vaclav Jehlicka, Jan Kaplicky et Vlastimil Jezek, photo: CTK
L'édifice, s'il est réalisé, deviendra aussi une formidable machine pour faciliter aux usagers l'accès aux informations. Selon le directeur de la Bibliothèque nationale Vlastimil Jezek, grâce à des installations sophistiquées, ce sera un processus simple et ultrarapide :

« Nous voulions une bibliothèque ouverte qui ne serait pas sectionnée par des cloisons en de petits espaces. Je dirais que l'élément le plus visible pour les usagers sera, outre les possibilités beaucoup plus larges de se connecter sur le réseau numérique de la bibliothèque, le système de prêt automatisé. Voici un exemple : Vous venez au guichet, vous formulez votre choix sur l'écran d'un ordinateur qui vous apprend immédiatement si le document demandé est disponible et vous l'avez quatre minutes plus tard. »

Si tout va bien, les premiers lecteurs pourraient franchir les portes de la nouvelle bibliothèque en 2011.