Jiří Dědeček chante le Grand Jacques

r_2100x1400_radio_praha.png

En République tchèque, on aime la chanson française, la chanson à texte. La grande Hana Hegerová a par exemple beaucoup chanté Jacques Brel, tout comme Jiří Dědeček qui l’interprète, le traduit avec passion et dévotion. Touche-à-tout, il adapte aussi en tchèque les chansons d’Edith Piaf, de Boris Vian ou de Georges Brassens. En 2003, il a sorti un album regroupant des chansons de Brel, traduites par ses soins. Ressortant à cette occasion des textes parfois méconnus du grand Jacques, même des francophones... Cet album s’appelle Musíme vidět dál, Il nous faut regarder.

En République tchèque, on aime la chanson française, la chanson à texte. La grande Hana Hegerová a par exemple beaucoup chanté Jacques Brel, tout comme Jiří Dědeček qui l’interprète, le traduit avec passion et dévotion. Touche-à-tout, il adapte aussi en tchèque les chansons d’Edith Piaf, de Boris Vian ou de Georges Brassens. En 2003, il a sorti un album regroupant des chansons de Brel, traduites par ses soins. Ressortant à cette occasion des textes parfois méconnus du grand Jacques, même des francophones... Cet album s’appelle Musíme vidět dál, Il nous faut regarder.