Jiri Menzel et Jan Sverak de retour derrière la caméra

Kolya

Vous vous souvenez encore ? Ce film, tourné il y a dix ans et qui a été couronné, en 1997, de l'Oscar du meilleur film étranger, raconte l'histoire d'un petit garçon russe dans le Prague de la fin des années 1980, et de son « père adoptif » tchèque, musicien et séducteur. Eh oui, il s'agit de « Kolya » du réalisateur Jan Sverak, 41 ans.

Vous vous souvenez encore ? Ce film, tourné il y a dix ans et qui a été couronné, en 1997, de l'Oscar du meilleur film étranger, raconte l'histoire d'un petit garçon russe dans le Prague de la fin des années 1980, et de son « père adoptif » tchèque, musicien et séducteur. Eh oui, il s'agit de « Kolya » du réalisateur Jan Sverak, 41 ans. Si Jan Sverak s'est accordé une pause de plusieurs années dans le tournage (sa dernière fiction, « Dark Blue World », sur les pilotes de guerre tchèques est sorti en 2001), le voilà revenu derrière la caméra : ce lundi, il a commencé le tournage d'un nouveau film, dont le titre sonne quelque peu étrange, peut-être, pour l'oreille des Français : « Vratne lahve » (Les bouteilles consignées). Dans le rôle principal, on verra de nouveau ce fameux violoncelliste Louka de Kolya, le père du réalisateur et scénariste de tous ses films, Zdenek Sverak, l'un des comédiens préférés des Tchèques. Cette fois-ci, il incarne un retraité qui récupère des bouteilles consignées dans un supermarché, histoire de gagner un peu d'argent. Ce sera de nouveau une comédie aigre-douce sur « l'automne de la vie », pour citer Jan Sverak. Mais le scénario a été l'objet d'une polémique entre les Sverak père et fils, une polémique suivie presque « en live » par le public, car Jan Sverak a introduit les débats houleux avec son père dans son documentaire de 2004 « Tatinek » ( Le papa). « Les bouteilles consignées », distribué par Falcon, devrait sortir sur les écrans tchèques le 8 mars 2007. Les impatients peuvent suivre le tournage, grâce à une caméra internet, sur www.vratnelahve.cz.

Tournages de « Moi qui ai servi le roi d'Angleterre », photo: CTK
Toujours à propos des tournages annoncés : les journaux ont récemment apporté les photos du réalisateur Jiri Menzel, prises dans un hôpital pragois, où viennent d'être tournées les premières séquences du très attendu « Moi qui ai servi le roi d'Angleterre ». Cette adaptation du roman éponyme de Bohumil Hrabal serait un des films événements de cette année (l'avant-première est prévue pour la fin de 2006) et pourtant, les débuts du projet ont été, pour le moins, difficiles. A noter, par exemple, que Jiri Menzel (oscarisé en 1967), n'a réussi à trouver un seul sponsor tchèque. Le rôle titre de « Moi qui ai servi le roi d'Angleterre », est tenu par le remarquable Oldrich Kaiser.

Auteur: Magdalena Segertová
mot-clé:
lancer la lecture