La Banque tchèque d’exportation (ČEB) ne financera pas de nouveaux projets en Ukraine

Kiev, Ukraine, photo: ČTK

La Société de garantie et d’assurance des exportations (EGAP) a arrêté de considérer des nouvelles demandes d’assurance liées aux investissements en Ukraine et ce lundi, la Banque tchèque d’exportation (ČEB) a, à son tour, annoncé qu’elle ne financerait pas de nouveaux projets en Ukraine. Telles ont été les réactions à la crise ukrainienne des deux institutions tchèques soutenant les exportateurs.

Kiev, Ukraine, photo: ČTK
Par l’intermédiaire de sa porte-parole Věra Dušková, la Banque tchèque d’exportation (ČEB) a annoncé ce lundi qu’elle ne financerait plus jusqu’à nouvel ordre de nouveaux projets en Ukraine. Elle réagit ainsi aux vives tensions politiques qui agitent le pays, avec la chute du président Viktor Ianoukovytch et la formation d’un nouveau gouvernement réputé pro-européen. Jugeant ses intérêts menacés, la Russie a répondu positivement à la demande émanant de la République autonome de Crimée, région d’Ukraine largement russophone, de protéger militairement son territoire jusqu’à la résolution de la situation. Le ministère des Affaires étrangères tchèques a déconseillé dimanche à ses ressortissants de se rendre dans l’est de l’Ukraine. Car des troupes non identifiées, mais considérées comme russes, ont pris le contrôle de la péninsule de Crimée.

La Banque tchèque d’exportation, en plus de ne pas financer de nouveaux projets, n’augmentera pas non plus les limites des crédits attribués à des entreprises tchèques investissant sur le sol ukrainien. Alors que la ČEB accorde des prêts à des firmes tchèques désireuses de s’implanter à l’étranger, la Société de garantie et d’assurance des exportations (EGAP), qui les assure, a déjà récemment pris la décision de ne plus accepter temporairement aucunes demandes venues d’Ukraine.

Selon son rapport annuel 2012, la Banque tchèque d'exportation avait proposé des crédits vers l'Ukraine à hauteur de 2,3 milliards de couronnes, soit environ 80 millions d'euros selon le cours actuel de la couronne. Toutefois, l’Ukraine n’est pas vraiment un partenaire commercial privilégié de la République tchèque. Les exportations tchèques vers l’Ukraine représentent environ 1% de ses exportations totales. Les produits importés de ce pays de l’est de l’Europe vers la République tchèque sont encore moins nombreux.