La "grande semaine pragoise", vue de l'étranger