La grippe se dirige vers l'Europe centrale

r_2100x1400_radio_praha.png

L'épidémie grippale a touché pratiquement toute l'Europe occidentale et elle se dirige vers nous. Le type du virus est resté le même que l'année dernière, la vaccination sera donc efficace. Astrid Hofmanova.

Grosse fièvre, courbatures, frissons, mal de tête, rhume et toux sèche... tout le monde connaît les symptômes de la grippe qui touche chaque année des centaines de millions d'habitants de notre planète. Après l'Europe occidentale où l'épidémie sévit notamment en France et en Espagne, c'est le tour maintenant des pays d'Europe centrale, qui risquent d'être frappés par le virus grippal, vers la fin de cette semaine déjà. La situation actuelle est plus ou moins calme, les cas des malades grippés ne sont que sporadiques, estime Martina Havlickova, directrice du Laboratoire national pour la grippe.

Selon les statistiques de l'Organisation mondiale de la Santé, environ 10% de la population tombent malades de la grippe chaque année sur tout le globe. En République tchèque c'est de 11 à 15% de la population, ce pourcentage représentant environ 1,2 millions de malades.

La vaccination est et sera aussi dans l'avenir la prévention la plus sûre et la plus simple de la grippe, dit le docteur Havlickova. Même si le vaccin anti-grippal est pratiquement à la portée de tout le monde, car il n'est pas cher, les Tchèques sont très peu nombreux à profiter de cette possibilité. Seul un cinquième de la population se fait vacciner ce qui est très peu par rapport aux pays occidentaux. Le vaccin est modifié chaque année en fonction des variations du virus de l'année précédente. Cela veut dire que ceux qui se sont fait vacciner à temps seront bien protégés, car le type de la grippe qui nous frappera est très proche des souches contenues dans le vaccin de cette année.

La dernière pandémie de la grippe a frappé notre pays dans les années 1968 – 1970.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture