La remise des hautes distinctions d'Etat

r_2100x1400_radio_praha.png

A l'occasion de la fête du 28 octobre, le Président de la République, Vaclav Havel a remis les hautes distinctions d'Etat à quarante-quatre personnalités. Parmi elles, des membres de la résistance anti-communiste, plusieurs signataires de la Charte 77, des artistes et des sportifs.

A l'occasion de la fête du 28 octobre, le Président de la République, Vaclav Havel a remis les hautes distinctions d'Etat à quarante-quatre personnalités. Parmi elles, des membres de la résistance anti-communiste, plusieurs signataires de la Charte 77, des artistes et des sportifs. L'un des décorés a été inscrit sur la liste, une demi-heure avant le commencement de la cérémonie dans la Salle Vladislas, au Château de Prague. Il s'agit d'un agent de police militaire, Jaroslav Selong. Il se trouvait à bord d'un'hélicoptère au moment de son accident, dimanche, près de Milevsko en Bohême du Sud.

Barbara Coudenhove-Kalergi
Grièvement blessé, l'adjudant Selong a sauvé de l'hélicoptère accidenté l'astronaute américain d'origine tchèque, Eugen Andrew Cernan, et le cosmonaute tchèque, Vladimir Remek, qui n'ont subi que des blessures légères. Parmi les nouveaux lauréats de l'ordre Tomas Garrigue Masaryk, il y a aussi Barbara Coudenhove-Kalergi, née à Prague, qui travaillait comme correspondant à Prague, dans les années 1991-1995. Voici ses impressions après l'obtention de l'ordre.

Une médaille du Mérite a été décernée à Ambér Bousoglou, journaliste et traductrice née en Belgique. Après la guerre, Mme Bousoglu travaillait pour la Radio tchécoslovaque mais, à cause de sa position intrasigeante à l'égard de la dictature communiste, elle devait quitter, en 1950, non seulement la Radio mais aussi la Tchécoslovaquie d'alors. Elle n'y revient qu'en 1965 comme correspondant du journal le Monde. Mais, trois années plus tard, elle doit de nouveau partir à cause de l'invasion des troupes du Pacte de Varsovie, en 1968.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture