La République tchèque, 13e investisseur étranger en Roumanie

Bucarest, photo: Lucianxx9o, CC BY-SA 3.0 Unported

Miloš Zeman a achevé ce mercredi une visite de deux jours en Roumanie, la première d’un président tchèque à Bucarest depuis huit ans. Comme toujours dans ce genre de voyages, le chef de l’Etat était accompagné d’une importante délégation de chefs d’entreprise. L’occasion de faire le point sur la présence économique tchèque en Roumanie.

Bucarest, photo: Lucianxx9o, CC BY-SA 3.0 Unported
Environ 600 entreprises tchèques sont présentes actuellement sur le marché roumain. La plus connue et la plus grande de toutes est bien entendu le géant énergétique ČEZ. La majorité d’entre elles opèrent comme sous-traitants ou se contentent de l’achat ou de la vente de biens et services. Autre marque forte de l’économie tchèque, Škoda Auto, filiale du groupe allemand Volkswagen, fait partie des constructeurs automobiles les plus vendus en Roumanie, notamment grâce au modèle Octavia, voiture étrangère la plus vendue depuis plusieurs années.

De par son potentiel économique, la taille de de son marché ou encore la tradition des relations et des échanges entre les deux pays, la Roumanie, membre de l’Union européenne depuis 2007, est donc un partenaire intéressant pour la République tchèque. Ainsi, en l’espace de dix ans, le montant des exportations tchèques en Roumanie a été multiplié par 4,5 : plus concrètement, il est passé de 301 millions d’euros en 2002 à 1,38 milliard en 2012. Les commodités les plus demandées en Roumanie restent traditionnellement les pièces automobiles, les meubles et les chaussures.

Les autres secteurs susceptibles d’intéresser les sociétés tchèques sont l’agriculture avec un important besoin de machines et de technologies modernes, les stations d’épuration des eaux usées, le traitement et le recyclage des déchets, la construction de décharges écologiques, sans oublier encore, par exemple, les investissements dans les sources d’énergies renouvelables (énergie éolienne, hydraulique, biomasse).

Selon les données disponibles sur le site Internet du ministère des Affaires étrangères, en octobre 2013, le montant des investissements directs tchèques en Roumanie s’est élevé à une valeur cumulée de 1,025 milliard d’euros, un chiffre qui fait de la République tchèque le treizième plus important investisseur étranger en Roumanie. La visite de Miloš Zeman contribuera très probablement à améliorer ce bilan.