La sécurité d'abord, la liberté après

r_2100x1400_radio_praha.png

Selon un sondage TNS Factum, effectué à la lumière de la situation actuelle, les Tchèques placent la sécurité avant leur liberté personnelle. Ils sont à peu près 75% qui accepteraient que leur liberté soit notoirement limitée au profit d'une sécurité plus grande, face aux attaques terroristes. Huit citoyens sur 10 acceptent à ce que soit installé le contrôle des voyageurs et des bagages dans le transport en commun. Ce sondage a aussi révélé que le même pourcentage de personnes n'est pas contre la prise de mesures de sécurité dans des lieux publiques comme les cinémas, les théâtres et les musées.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture