La serre aux petits pois de Gregor Johann Mendel bientôt restaurée

Visualisation de la serre de Gregor Mendel

A Brno (Moravie), une équipe d’archéologues a mis au jour les fondations de la serre où, au milieu du XIXe siècle, le moine catholique et botaniste Gregor Johann Mendel a réalisé ses expériences d’hybridation sur des plantes. Des travaux qui ont posé les bases de la génétique moderne. Située au sein de l’abbaye augustinienne de la ville, elle doit être restaurée et modernisée en vue d’une inauguration en 2022, à l’occasion du bicentenaire de la naissance de l’illustre scientifique.

Il était une fois des petits pois. Ces petites graines vertes de rien du tout, consommées comme légume frais, ont, contre toute attente, permis à un homme, Gregor Johann Mendel, de révolutionner la compréhension de l’hérédité, lui qui a mis au point il y a près de 170 ans des lois qui portent aujourd’hui son nom.

La serre dans les jardins de l'abbaye augustinienne de Brno | Photo: Chybik + Kristof Architects & Urban Designers

C’est dans une serre de 30 mètres sur 7, située dans les jardins de l'abbaye augustinienne de Brno que celui qui est aujourd’hui considéré comme le père de la génétique moderne a réalisé ses travaux d’hybridation à partir de 1854.

Ces dernières années, les visiteurs pouvaient en voir le plan à ras de terre, sur lequel des chaises et des tables avaient été installées pour le musée d’à côté. Une bordure en pierre avait été préservée. Lenka Sedláčková est l’archéologue en chef du chantier de fouilles, elle rappelle que la disparition du bâtiment n’est que relativement récente :

« Dans les années 1870, il y a eu une énorme tempête et on disait que la serre avait été détruite après cela. On supposait que la serre n'avait pas été restaurée, mais grâce à des recherches dans les archives, plusieurs photos ont été retrouvées, et nous savons maintenant que la serre se trouvait là jusque dans les années 1960, mais dans un si mauvais état qu’elle a donc été rasée à cette époque. »

Les fouilles dans les jardins de l'abbaye augustinienne de Brno | Photo: Tomáš Kremr,  ČRo

Après la démolition, la serre a été enfouie. Lors des fouilles, les archéologues ont ainsi découvert des restes de pots, la passerelle d'origine, les fondations des colonnes sur lesquelles étaient fixées les étagères et un réservoir d'eau en pierre à une profondeur d'un mètre. Le tout relativement bien conservé.

Gregor Johann Mendel est né le 20 juillet 1822 dans le village morave de Hynčice. Issu d’une famille de paysans, c’est presque tout naturellement que dès son plus jeune âge, il s'initie aux pratiques agricoles et à l'histoire naturelle. Ses études de mathématiques, physique mais aussi de théologie et philosophie, le mènent à la prêtrise ce qui ne l’empêche pas de poursuivre ses recherches scientifiques. Ses travaux novateurs sur les petits pois trouveront un écho en son temps, suscitant un certain intérêt dans les cercles scientifiques, mais il faudra toutefois attendre un demi-siècle pour que l’on mesure la portée réelle de sa découverte…

A l’occasion du bicentenaire de sa naissance l’an prochain, l’ordre des augustins et la ville de Brno prévoient de mettre à l’honneur le généticien. La rénovation de la serre en fait partie, dont le pape François a récemment béni la pierre de fondation.

Ondřej Chybík est l’architecte qui a conçu le projet très modernisé de la future serre :

Visualisation de la serre de Gregor Mendel  | Photo: Chybik + Kristof Architects & Urban Designers/Monolot

« La serre aura un aspect totalement moderne, mais une certaine mémoire du lieu sera conservée. Nous avons étudié attentivement les plans historiques et la géométrie de la serre, et nous avons utilisé des éléments comme le toit en pente, que nous appliquons également au futur projet. La serre servira de salle multi-fonctions et servira à des expositions, des concerts, des conférences, mais pourra aussi faire office de café. Nous prévoyons de dévoiler le sol et d’y installer une grande plaque de verre afin de montrer les fondations d’origine du bâtiment. »

Visualisation de la serre de Gregor Mendel | Photo: Chybik + Kristof Architects & Urban Designers/Monolot

Projet financé à hauteur de 40 millions de couronnes, issus en partie de fonds de coopération transfrontalière avec l’Autriche, la serre sera certes davantage un espace de rencontre, mais sa vocation d’origine ne sera pas pour autant oubliée : outre l’idée d’y organiser notamment des conférences scientifiques, des plantes y seront également cultivées comme au temps de Gregor Johann Mendel, et bien entendu, les petits pois ne manqueront pas à l’appel.

14
49.19097739356335
16.593594670295715
default
49.19097739356335
16.593594670295715
Auteurs: Anna Kubišta , Tomáš Kremr
lancer la lecture