La sorcière bien-aimée d'un petit village tchèque

r_2100x1400_radio_praha.png

Le 26 janvier 1972, un avion yougoslave s'écrasait pas loin de la frontière tchéco-allemande, à Srbska Kamenice. A bord, 23 passagers et cinq membres de l'équipage. Ce samedi, à l'occasion de la commémoration de l'événement et de ses victimes, Vesna Vulovicova, l'unique rescapée de cette tragédie, revenait sur les lieux qui, il y a 30 ans, l'ont vue naître une seconde fois. Guillaume Narguet.

Vesna Vulovicova - la commémoration de la tragédie, photo: CTK
L'ancienne hôtesse de l'air yougoslave, à l'époque âgée de 22 ans, se trouvait dans l'appareil qui, au décollage de Copenhague, était censé atterrir à Zagreb et Belgrade. Les causes de l'accident restent et resteront, probablement éternellement, mystérieuses. Certes, la version officielle indique l'explosion de charges à retardement dissimulées dans un bagage à l'avant de l'avion, mais l'auteur ne fut jamais trouvé. Deux hypothèses sont, malgré tout, un peu plus fréquemment avancées que d'autres. La plus répandue est celle d'un attentat d'un extrémiste indépendantiste croate oustachi qui aurait eu pour cible un des membres du gouvernement yougoslave alors en place. La seconde, plus controversée, serait le lancement par erreur d'une raquette de la défense antiaérienne tchécoslovaque.

Vesna Vulovicova - la commémoration de la tragédie, photo: CTK
Quoiqu'il en soit, en cet après-midi de janvier 1972, une explosion se produisit, à plus de 10000 mètres d'altitude, qui arracha la cabine de l'avion, avant de faire voler en éclats le corps de celui-ci. Par chance pour elle, Vesna Vulovicova se trouvait, à cet instant, dans la cuisinette à l'arrière de l'avion, ce qui, ajouté à un concours de circonstances peu commun, lui sauva probablement la vie. Mais c'est aussi et surtout grâce aux premiers secours apportés par les habitants de Srbska Kamenice que l'hôtesse de l'air, gravement blessée, put avoir la vie sauve. Quelques jours plus tard, début février, elle était transférée en hélicoptère à Prague à la clinique neurochirurgicale.

Vesna Vulovicova - la commémoration de la tragédie, photo: CTK
Aujourd'hui en retraite, la miraculée est arrivée, samedi, accompagnée de l'ambassadeur yougoslave Alexandre Ilic. Après l'accueil des habitants du village qui s'étaient solidarisés pour son sauvetage, elle s'est rendue au monument aux morts pour un acte de piété avant d'assister à une messe de commémoration. Un hommage aux disparus qu'elle n'oublie d'ailleurs jamais de régulièrement réitérer.

Vesna Vulovicova est la seule personne au monde à avoir survécu à un vol libre d'une altitude supérieure à 10000 mètres, ce qui lui valut d'être inscrite dans le livre Guinness des records. Un record dont elle se serait sans doute bien passée...