La Tchéquie à la loupe : vie quotidienne

Les Tchèques préfèrent acheter plutôt que louer un bien immobilier. La situation peut varier à Prague, où les prix des appartements ou des maisons sont généralement très élevés.

Si les Tchèques veulent obtenir un prêt hypothécaire, la mensualité ne doit pas dépasser 50% de leurs revenus. Les étrangers, s'ils sont citoyens de l'UE, doivent avoir au moins un permis de résidence temporaire pour obtenir un tel prêt, tandis que les étrangers d'autres pays doivent avoir un permis de résidence permanent.

Photo illustrative | Photo: Site officiel de l’Université Palacký d’Olomouc

Le coût de la vie n'est pas très élevé en République tchèque, mais il dépend bien sûr du revenu de l'intéressé. Cependant, le coût de la vie est plus élevé à Prague, notamment en termes de loyer. Tout citoyen de la République tchèque doit avoir une assurance maladie obligatoire. Les soins médicaux sont très accessibles. Contrairement, par exemple, au Royaume-Uni ou en Italie, étudier en tchèque dans les universités publiques est gratuit.

Photo: Lucie Hochmanová,  ČRo

Les femmes ont tendance à prendre un congé parental. Le congé parental peut durer jusqu'à quatre ans. Les enfants peuvent aller à la maternelle dès l'âge de deux ans, la maternelle est obligatoire pour les enfants de grande section. Il existe également des crèches dans lesquelles les enfants de moins de deux ans peuvent être placés quotidiennement.

Photo illustrative: Lenka Žižková,  Radio Prague Int.

Les Tchèques trient généralement leurs déchets ; en 2020, plus de 70% des Tchèques le faisaient. En plus de la division classique en plastique, papier et verre, nous pouvons également trouver des conteneurs pour déchets métalliques, carton ou huile.

Photo illustrative: Štěpánka Budková,  Radio Prague Int.

La Tchéquie est considérée comme un pays d’amateurs de chiens. Selon les statistiques de Fediaf, il y avait deux millions de chiens en République tchèque l'année passée. Cependant, les Tchèques ne sont pas les premiers en termes canins, les plus grands éleveurs de chiens en Europe sont les Roumains, suivis des Portugais ou des Hongrois. Les Tchèques sont à la sixième place.