La Tchéquie céderait sur la libre circulations des personnes ?

EU

EU
Le vice-président du gouvernement, Pavel Rychetsky, en visite à Bruxelles, a déclaré au commissaire Günter Verheugen, que la République tchèque va certainement, d'ici à la fin de l'année, donner son accord au point de vue commun de l'Union européenne concernant la limitation de circulation de la main d'oeuvre, pendant une période pouvant aller jusqu'à 7 ans. "Nous présumons, a dit Rychetsky, que cette année encore, nous allons clore le chapitre sur la libre circulation de la main-oeuvre en acceptant l'institution de la période transitoire. Il a précisé que l'Union européenne offre la possibilité à chaque membre de négocier une période spécifique. Après deux ans, Bruxelles procéderait à une nouvelle révision dont il sortirait, vraisemblablement, que pour la Tchéquie cette limitation ne serait plus nécessaire. Rychetsky a ajouté que Prague, pour ce qui le concerne, ne voit aucun intérêt à appliquer la règle de la réciprocité en limitant la circulation des ressortissants des pays de l'Union.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture