La Tchéquie soupçonnée du trafic d'organes

r_2100x1400_radio_praha.png

Continuons sur le thème de la criminalité... D'après la DPA, agence de presse allemande, des reins destinés à la transplantation seraient illégalement transportés de la Tchéquie en Allemagne. C'est une firme tchèque privée, Transpla-Cent, qui est soupçonnée de s'adresser aux patients allemands, en instance de greffe du rein. La firme propose de leur livrer, dans un délai minimum, des reins de donneurs vivants. Or, selon le droit allemand, seuls des organes des parents des malades ou des donneurs décédés peuvent être greffés. L'activité de la firme serait donc considérée comme un trafic d'organes. Selon le chef du Centre de transplantation auprès de l'Institut de la médecine clinique et expérimentale à Prague, Transpla-Cent est une firme allemande qui ne dispose pas d'organes provenant de la République tchèque et ce n'est que par coïncidence qu'elle siège à Prague.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture