Labské pískovce : 50 ans et un nouveau monument naturel

Le canyon de l’Elbe aux Labské pískovce

Avec ses canyons, ses gorges et ses ensembles rocheux, le territoire naturel protégé de Labské pískovce est une destination touristique courue. Depuis cette année, le « château rocheux » de Šaunštejn – qui se trouve dans les frontières originelles du CHKO, à proximité de Vysoká Lípa – y est accessible.

Le « château rocheux » de Šaunštejn | Photo: Franta Křivan,  Wikimedia Commons,  CC BY-SA 3.0

La zone de Labské pískovce a été déclarée « territoire naturel protégé » (CHKO) en juin 1972. En 2000, une de ses parties, celles où se trouve le « château » de Šaunštejn, est devenue parc national de la Suisse tchèque.

A toutes les époques, les artistes ont admiré le caractère unique et exceptionnel de ces bassins crayeux qui s’étendent au nord de la Bohême, mais aussi en Allemagne et en Pologne, et que deux paysagistes helvétiques en quête d’inspiration ont baptisé, au XVIIIe siècle, la Suisse tchéco-saxonne. Les biologistes en apprécient, pour leur part, le typique paysage d’érosion fait de couches de sédiments de plusieurs centaines de mètres d’épaisseur. Formées par le retrait de la mer au Crétacé, elles présentent donc un intérêt scientifique.

Labské pískovce | Photo: Thomas Schaffhirt,  Wikimedia Commons,  public domain

Le territoire naturel protégé offre par ailleurs des vues sur divers phénomènes naturels uniques, dont le très profond canyon de l’Elbe entre Děčín et Hřensko. Les forêts sont le territoire du grand gibier, dont le chamois, qui y a été introduit. Par ailleurs, les 20 hectares de la zone de Pod lesem, à Jílové, sont faits de prairies riches en espèces variées, notamment des orchidées et des papillons rares, parmi lesquels le remarquable azuré des paluds ou encore l’azuré de la sanguisorbe.

La zone naturel Pod lesem à Jílové | Photo: Chmee2,  Wikimedia Commons,  CC BY 3.0
11
50.82443901777514
14.244347073669445
default
50.82443901777514
14.244347073669445