L'aide européenne pour la restructuration et la reconversion des vignobles tchèques va doubler dès 2005 / 2006

r_2100x1400_radio_praha.png
0:00
/
0:00

La Commission européenne a établi, jeudi, le montant des allocations financières versées aux Etats membres producteurs de vin en faveur de la restructuration et de la reconversion des vignobles pour la campagne de commercialisation 2004 / 2005. Sur les 450 millions d'euros de budget dont dispose Bruxelles, la République tchèque percevra une dotation de quelque 772 000 euros. Cela reste peu en comparaison avec les aides apportées à l'Espagne, la France et l'Italie, mais cette somme devrait plus que doubler pour la prochaine saison 2005 / 2006. Par ailleurs, entre les deux périodes, la superficie des vignobles, essentiellement situés en Moravie du Sud, visant à être restructurés devrait être multipliée par six pour passser de 84 à 526 hectares.

Parmi les dix pays nouveaux membres de l'UE, c'est la Hongrie, connue notamment pour son Tokaj, noble vin doux de réputation internationale produit au nord-est de Budapest à la frontière avec la Slovaquie, qui reçoit le plus avec 9 millions d'euros pour 1 130 hectares. Au total, les fonds alloués par la Commission touchent environ 60 000 hectares de vignes cultivées dans 14 des 25 pays membres. Instauré en 1999, ce système d'aide, qui englobe la reconversion variétale, la réimplantation de vignobles et l'amélioration des techniques de gestion du vignoble, vise à améliorer la qualité du vin produit, et ce afin que l'offre soit mieux adaptée à la demande du marché.