« L’Automne français à Ostrava » : un festival de la culture française en Moravie

Du 14 octobre au 12 novembre, l’Alliance française d’Ostrava organise son festival annuel avec une programmation particulièrement riche cette année. L’occasion de participer à des ateliers cuisine, à des projections de films ou à des concerts, par exemple. Le festival vise à mieux faire connaître la culture française aux habitants de la région d’Ostrava et s’adresse à tous les publics dès le plus jeune âge.

La soirée d’ouverture de la 29ème édition du festival « Automne français à Ostrava » se déroulera au Klub Parník d’Ostrava le jeudi 14 octobre à 19h. Les chanteurs Olivier L’Hôte et Raphaël Chetrit y interpréteront de la variété française. Ces deux artistes sont des habitués du festival, festival qui existe depuis 1992 alors que l’Alliance Française d’Ostrava fête cette année ses trente ans. Pour cette date anniversaire, de nombreux événements sont proposés aux Ostraviens francophiles. En plus de concerts, une nuit du cinéma français aura lieu au Mino Kino les 26 et 27 octobre. Pour ceux qui souhaitent mieux découvrir la gastronomie et leurs régions françaises, vous pourrez déguster des spécialités bretonnes avec des crêpes et du cidre. Un spécialiste en cinématographie donnera également deux conférences, l’une à propos de Baudelaire, l’autre sur Jean-Paul Belmondo. Quant aux plus jeunes, ils peuvent d’ores et déjà participer à un concours en rédigeant une fable ou en illustrant l’une de celles de Jean de la Fontaine, poète dont nous fêtons cette année les 400 ans de la naissance. Beaucoup d'autres activités sont encore proposées durant les cinq semaines que durent le festival. Tous les arts sont ainsi représentés et tout le monde peut y trouver son compte. Directeur de l’Alliance Français d’Ostrava, Florent Brossollet nous expose le programme de la soirée de clôture, qui aura lieu le 12 novembre :

« Enfin, pour la clôture du festival au théâtre Jiři Myron, nous invitons les amis et les fidèles de l’Alliance, et il y aura aussi les représentants de l’Institut français de Prague et de l’Ambassade pour fêter dignement les trente ans de l’Alliance et annoncer les gagnants du concours sur Jean de la Fontaine. »

Olivier L’Hôte et Raphaël Chetrit | Photo: Site officiel de l'Alliance Française d’Ostrava

Les autres Alliances françaises du pays organisent elles aussi un festival à l’automne. A Brno, du 10 septembre au 22 octobre, les événements tournent autour de Brassens, par exemple. Les francophiles de toute la République tchèque peuvent donc y participer.

Florent Brossollet | Photo: Alliance Française d’Ostrava

« Le public est assez large en fonction des activités. Ce n’est pas indispensable de parler français. Beaucoup d’étudiants viennent, en plus des gens habitués à nos événements. Chaque Alliance a un noyau dur de participants, constitué de 20 à 150 personnes. Les francophones habitant la région viennent aussi, et nous essayons d’élargir au maximum aux Tchèques qui n’ont pas forcément de relations particulières avec la France mais qui sont intéressés par la découverte de quelque chose de nouveau. Par exemple, pour l’atelier cuisine, nous avons beaucoup d’inscriptions de Tchèques. »

L’Alliance française d’Ostrava observe un vrai engouement des Tchèques pour la langue et la culture françaises en Moravie-Silésie. Les cours de français sont particulièrement suivis et beaucoup de curieux se retrouvent aux événements organisés par l’Alliance, que ce soit à l’ « Automne français » ou aux Journées de la Francophonie en mars. Des classes bilingues franco-tchèques existent aussi en Moravie, comme au Lycée slave d’Olomouc. Chaque année, une délégation d’étudiants de l’université d’Ostrava a aussi l’occasion de partir faire un stage d’un mois dans le Morbihan pendant l’été.

Photo illusttrative: Marília Castelli,  Unsplash

« De manière générale, les gens aiment le français. Ils sont souvent impressionnés par la langue française. Beaucoup se disent qu’elle est trop difficile et qu’ils ne souhaitent pas l’apprendre, mais ils aiment beaucoup l’écouter et l’entendre. Les gens commencent à revenir vers l’Alliance après cette période Covid. A Ostrava, il y a aussi une association qui a été montée par un Français et deux Tchèques et qui s’appelle ‘L’assoce’ pour organiser notamment des conversations en français lors de cafés ou de pique-niques. Pas mal de gens s’y rendent. Il y a donc un vrai engouement, même si en République tchèque, le français perd un peu de sa renommée au profit de l’allemand et de l’espagnol dans les écoles. Il y a quand même toujours un certain intérêt, un certain amour pour le français. »

Ces cinq semaines vont donc être rythmées à Ostrava au son de la culture française, vivement le 14 octobre !