L'aventure du malvoyant Petr Haken

Le mont Bukovec
0:00
/
0:00

Le hameau Jizerka se trouve ne plein centre de la chaîne de montagnes Jizerské hory, située au nord de la Bohême. La partie orientale de la chaîne s’étale jusqu’en Pologne. Depuis le hameau Jizerka, on peut admirer le mystérieux mont conique en basalte Bukovec qui s’élève à 1005 mètres d’altitude. Bukovec fait partie des amas basaltiques les plus importants en Europe.

Le mont Bukovec
C’est en ces lieux que s’est passée en 2006 l’histoire que je vais vous raconter. Les protagonistes principaux sont Jana Šustová, rédactrice de la section Rom de la Radio tchèque, et son ami malvoyant Petr Haken. Jana Šustová a commencé à aller dans les montagnes Jizerské hory il y a une vingtaine d’années. A l’époque c’est un ami du lycée qui l’a invitée pour se rendre dans un presbytère catholique à Příchovice où se trouvait un prêtre qui travaillait beaucoup avec la jeunesse. Auparavant le prêtre travaillait dans le presbytère d’une ville importante, mais comme par ses activités il gênait énormément les responsables communistes, ces derniers l’avaient muté dans ce petit village perdu dans les montagnes Jizerské hory où il n’y avait nulle trace de communauté chrétienne. Mais les jeunes de tout le pays vinrent eux même trouver leur prêtre bien aimé et Jana en faisait partie. A côté d’autres activités, elle faisait du ski de fond et des promenades dans cette région magnifique. Elle appréciait beaucoup les nuits passées dans une petite pièce du presbytère avec un poêle où craquait du bois. Il n’set donc guère étonnant qu’elle y ait emmené son ami malvoyant de longue date, Petr Haken. Elle ne connaissait les montagnes Jizerské hory que côté tchèque, mais en 2005 un pont en bois traversant la rivière Jizera depuis la Tchéquie jusqu’à Orle, minuscule village verrier qui se trouve en Pologne, a été ouvert. Depuis ce nouveau chemin on peut admirer le magnifique panorama de Jizerské hory et le mont Bukovec.

Tentée par la possibilité de prendre un nouveau chemin, Jana et son ami malvoyant Petr ont décidé un jour d’hiver de faire une randonnée de ski de fond de Bukovec à Orle. Sur leur chemin se trouvait le pont en bois sans garde-fou que les deux randonneurs étaient obligés de traverser pour continuer la route. La traversée du pont est évidemment dangereuse.

«Le pont est apparu soudainement après le virage. J’allais à pleine vitesse sur la piste de ski de fond sur le pont. J’avais de la peine à suivre le chemin car la piste se trouvait à vingt centimètres du bord du pont. Je réalisais que mon ami malvoyant aurait certainement des difficultés à trouver le chemin et je me suis retournée pour l’avertir.»

Mais lorsque Jana s’est retournée, il était déjà trop tard. Petr s’étais égaré de son chemin, avait perdu l’équilibre et s’était affaissé sur le bord du pont. Jana pensa qu’il allait tout de même réussir à s’agripper sur le rebord et tenir bon jusqu’à ce qu’elle arrive à le secourir. Elle fit demi-tour, mais Petr avait déjà disparu. Il avait fait une chute de trois mètres en bas du pont.

«J’étais envahie par la peur et je priais pour qu’il ne soit pas grièvement blessé. J’étais persuadée que Petr avait sûrement un ou plusieurs membres cassés. Je suis descendue en bas du pont pour le chercher. Après quelques instants je l’ai trouvé dans la neige au fond du ruisseau. Heureusement, il était sain et sauf.»

Par miracle Petr Haken n’étais pas blessé et même ses skis de fond étaient restés intacts. Il s’est sorti de sa chute sans égratignure si ce n’est qu’il était trempé jusqu’aux os.

Quelques mois plus tard nos deux « héros » se sont aventurés depuis Bukovec en direction du mont Smrk ne passant par la partie polonaise. C’était en automne, le temps était magnifique, la route large et bien dégagée. Etant plus rapide que Jana, Petr marchait en premier. Soudain il trébucha et se précipita dans le vide. Un des ponts s’était écroulé et à la place du chemin il y avait un trou. Petr s’en est sorti juste avec une côte brisée. On ne saurait dire ce qui s’est passé avec les ponts dans la partie polonaise car avant d’arriver au mont Smrk Jana et Petr ont vu plusieurs ponts écroulés, mais heureusement ils ont traversé les lieux sans séquelles.


La montagne et le froid, cela vaut bien une petite soupe de légumes. Pour la préparer il vous faut :

200 ml de bouillon de poule, 50g de fromage râpé, deux cuillères de beurre, 1 cuillère de farine, 100g de légumes aux choix, du poivre blanc, du sel.

Couper les légumes en petits cubes et les faire revenir sur le beurre dans une casserole.

Saupoudrer de farine et saisir les légumes.

Verser le bouillon, saler et poivrer.

Cuire entre 10 à 15 minutes en remuant de temps en temps.

Après la cuisson passer le liquide à travers une passoire.

Verser la soupe dans des bols et saupoudrer de fromage râpé.

Servir avec du pain grillé.

10
50.842777800000
15.210277800000
default
50.842777800000
15.210277800000