Le cancer : pas d'espoir ?

r_2100x1400_radio_praha.png

Un coup d'oeil sur la médecine... Depuis mars dernier, les médecins de quatre hôpitaux tchèques essayent de traiter le cancer à l'aide d'une méthode expérimentale, appelée "la dévitalisation". Ce traitement que l'on croyait révolutionnaire a été inventé, il y a trente ans, par le chirurgien tchèque, Karel Fortyn. Son principe : la ligature des veines et artères qui alimentent la tumeur. Celle-ci disparaît et mobilise l'immunité de l'organisme qui sait, par la suite, détruire lui-même les métastases. Sous le communisme, lorsqu'ils opéraient en cachette, Karel Fortyn et ses collaborateurs auraient guéri par cette méthode une vingtaine de malades. Cette année, après une longue hésitation, le ministère de la Santé a dit oui à son application expérimentale. Mais... selon les informations, apparues dans la presse tchèque, ce traitement miraculeux ne fonctionne pas. Les tumeurs ne disparaissent pas et les patients meurent, il vaudrait mieux revenir aux expériences sur des animaux de laboratoire, disent les cancérologues, tristes, mais réticents dès le début. Les partisans de la dévitalisation s'y opposent : d'après eux, il est trop tôt pour jeter le manche après la cognée. Pour savoir si on en finit avec la dévitalisation dans les hôpitaux tchèques ou pas, il faut attendre le verdict de l'Académie des sciences. Elle devrait se prononcer le 18 septembre prochain.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture