Le château de Jemniste, romantique et accueillant...

Château de Jemniste, photo: Schramme, CC BY 3.0 Unported

Je vous invite au château de Jemniste, un des bijoux moins connus du style baroque, restitué en 1995 à ses anciens propriétaires, la famille Sternberg, qui réussit à accomplir son ambition : donner un souffle nouveau à cet endroit un peu à l'écart des principales destinations touristiques.

Château de Jemniste, photo: Schramme, CC BY 3.0 Unported
Le château de Jemniste se trouve non loin de la ville de Benesov, à une quarantaine de kilomètres au sud de Prague. Une allée de tilleuls nous mène au jardin à la française qui orne la cour d'entrée du château. Le bâtiment central de deux étages, dominé par un élégant pignon terminé en balcon, est coiffé d'une petite tour dans laquelle est intégrée une horloge. Des deux côtés se trouvent des bâtiments plus bas, à un seul étage : dans ceux de droite se trouvent les appartements privés de la famille Sternberg, tandis que l'aile gauche appartient aux visiteurs qui ont à leur disposition un café, un service de guides et une boutique où l'on vend de petits cadeaux souvenirs. Autrefois, le château tout entier était entouré d'un jardin à la française, avec ses tracés géométriques et des alignements d'arbres. Au XVIIIe siècle, ce jardin a été remanié en parc anglais d'une superficie de 13 hectares dans lequel est intégré un système de trois étangs.

Château de Jemniste, photo: Site officiel du Château de Jemniste
Le château est non seulement un bijou baroque, mais aussi un exemple des soins apportés par ses propriétaires à ce monument. Lorsqu'il leur a été restitué, en 1995, Jiri et Petra Sternberg ont trouvé des bâtiments délabrés tout comme la végétation. En peu de temps, ils ont réussi à réhabiliter l'ancien jardin français dans la cour d'entrée, fonder un jardin de rocaille, installer un café accueillant et des appartements romantiques. L'ambition des propriétaires est de créer une ambiance agréable qui fasse plaisir non seulement aux couples qui décident de célébrer leur mariage au château, mais aussi à tous les visiteurs. Très agréable et reposante est la promenade dans le parc anglais derrière le château où on peut voir des perroquets et autres oiseaux exotiques, bien entendu derrière le grillage d'une immense volière, ainsi que des paons vaniteux en train de promener leurs petits. La symétrie parfaite du château, le parc et le jardin parfaitement entretenus produisent un sentiment d'harmonie étrange, comme si, pour un instant, l'époque du baroque était réellement présente autour de nous...

Château de Jemniste, photo: Site officiel du Château de Jemniste
Un mot sur l'histoire du château de Jemniste : en 1717, Frantisek Adam Trautmannsdorf a confié au célèbre architecte baroque Frantisek Maxmilian Kanka l'édification d'un château baroque. Sa décoration intérieure est l'oeuvre des maîtres tchèques Matyas Bernard Braun et Vaclav Vavrinec Reiner. En 1754, un incendie a endommagé le bâtiment central, réparé la même année. Seule la chapelle consacrée à Saint-Joseph était restée intacte, avec sa décoration baroque originale, dont la fresque de l'Assomption, l'autel, les tableaux baroques ornant les autels latéraux et l'orgue. La chapelle sert de lieu de célébration des mariages et des concerts de musique pour orgue y sont également donnés. Quant aux intérieurs du château, ils sont aménagés avec des meubles, des tableaux et des porcelaines d'origine de style baroque, rococo et Empire. Il y a une grande salle de danse, plusieurs salons et boudoirs, une bibliothèque, une salle à manger et une salle de bains.

Château de Jemniste, photo: Site officiel du Château de Jemniste
Durant son existence, le château a changé plusieurs fois de propriétaires. Après la mort de Frantisek Adam Trauttmansdorff, ce fut la veuve d'un proche du comte, Gabriela Czernin, marié à un haut fonctionnaire autrichien, grâce auquel Jemniste est devenu un important centre de l'industrie du coton de la monarchie habsbourgeoise. En 1868, Jemniste a été acheté par Zdenek, comte de Sternberg, propriétaire du château voisin de Cesky Sternberg. La dernière propriétaire d'avant-guerre, Thérèse Sternberg, a épousé le comte François Mensdorff-Pouilly avec lequel le château subit une influence française. En 1943, une vente forcée fut proposée aux dernières propriétaires mais ceux-ci refusant, ils furent contraints de quitter le château. Avant leur départ, ils parvinrent encore à déménager des meubles et autres objets de valeur au château de Cesky Sternberg. Pendant la guerre, le château fut dévasté par l'armée soviétique puis nationalisé après la libération en 1945. Pour une courte période, il fut restitué aux Mensdorff-Pouilly, mais en 1951 à nouveau étatisé. Ce n'est qu'en 1995 qu'il fut restitué à ses anciens propriétaires, Sternberg.

Château de Jemniste, photo: Michal Ritter, CC BY 3.0 Unported
Les visites du château ont lieu pendant toute l'année, et le château reste ouvert au public même le lundi, jour pendant lequel d'autres châteaux et galeries en République tchèque sont habituellement fermés. Pendant la visite guidée, qui dure 45 minutes, les visiteurs peuvent admirer neuf pièces historiques. Une chose est typique pour le château de Jemniste : l'unification des beautés historiques avec les activités commerciales sans que l'ambiance en soit perturbée. Ces activités sont nombreuses : depuis l'hébergement dans trois appartements aménagés dans le style baroque, les mariages déjà mentionnés ou encore les célébrations d'anniversaires.

Un mot encore sur la famille Sternberg qui possède sur son blason l'étoile en or à huit branches dans un champ bleu qu'on retrouve également dans les armoiries de plusieurs villes, dont celles de Benesov ou Pocatky. Plusieurs de ses membres figurent dans l'histoire tchèque : le premier, Divis, qui fit ériger en 1241 un des château forts les plus solides, Cesky Sternberg. Au tournant des XVIIIe et XIXe siècles une autre personnalité a rendu célèbre cette famille : Kaspar Sternberg, naturaliste et savant de réputation européenne qui se trouva, en 1818, au berceau de la fondation du musée national du royaume de Bohême, précurseur du musée national actuel. Le palais qui abritait ce premier musée porte le nom des Sternberg et se trouve sur la place Hradcany, devant le château de Prague. Mais ce serait une autre promenade...