« Le froid vient (à nouveau) de Moscou »

Vladimir Poutine, photo: CTK

La presse tchèque de ce lundi réserve une grande attention à la Conférence sur la sécurité qui s'est tenue, samedi, à Munich, conférence également surnommée le « Davos de sécurité ».

Vladimir Poutine, photo: CTK
Elle informe des critiques formulées par le président russe à l'adresse de l'Alliance atlantique et de l'extension envisagée du bouclier antimissile américain. C'est la Pologne et la République tchèque qui sont concernées. Vladimir Poutine estime qu'il s'agit d'un projet qui « n'a rien à voir avec les menaces actuelles dans le monde... et qu'il faut y réagir ». Le quotidien Hospodarske noviny écrit que « jamais encore durant son mandat présidentiel de sept ans, Poutine n'avait prononcé un réquisitoire aussi violent contre les Etats-Unis. » Et le journal de citer Poutine selon qui l'implantation du système antimissile américain « pourrait faire démarrer une nouvelle spirale de l'armement ». « Poutine a fait des menaces du style de la Guerre froide », titre le journal Lidove noviny, tandis que le quotidien Mlada fronta Dnes annonce que « Le froid vient (à nouveau) de Moscou ».
Karel Schwarzenberg, photo: CTK
L'ensemble des journaux tchèques prêtent également attention à la réaction du nouveau chef de la diplomatie tchèque, Karel Schwarzenberg, qui a fait savoir à cette occasion qu'« il s'agissait d'une affaire interne concernant les gouvernements américain, tchèque et polonais, et que les autorités tchèques allaient prendre des décisions indépendantes ». Avec sa nouvelle critique du système antimissile américain prévu en Europe centrale, Vladimir Poutine renoue avec la critique qu'il avait déjà exprimée dix jours auparavant, lors de sa grande conférence de presse annuelle. Il avait alors caractérisé ce système de « menace pour la sécurité nationale de la Russie ».