Le Landscape Festival est de retour à Prague pour sa 8ème édition

Pour sa huitième édition, le Landscape Festival qui a débuté le 20 juin et qui se clôtura le 30 septembre nous invite à Žižkov. Nous sommes allés à la rencontre de Jakub Hepp, coordinateur du festival, afin d’en savoir plus sur les évènements prévus cette année. 

Jakbu Hepp, photo: Site officiel du festival Landscape

Jakub Hepp : « Tout a commencé en 2014 à la station de tramway Nákladovém nádraží Žižkov. Nous essayons de faire la publicité du paysagisme mais aussi des paysagistes qui sont méconnus et sous-estimés parmi les architectes et les artistes.  La première édition a donc eu lieu à cette station, puis nous avons été à  Opava et à Pilsen avant de revenir à Prague. »

Si le coronavirus a donné du fil à retordre aux organisateurs du festival, qui a d’ailleurs bien failli ne pas avoir lieu cette année, c’est aussi l’occasion selon Jakub Hepp pour les habitants de renouer avec ces lieux :

« Bien-sûr, nous avons été affectés par le Covid-19, comme tous les autres organisateurs de festivals je pense. C’était compliqué, nous ne savions pas si le festival allait se tenir cette année, car les secteurs privés qui nous soutenaient ont disparu et nous n’avions pas assez d’argent. Toutefois, nous avons choisi de le faire parce que nous trouvions cela encore plus intéressant en raison de la situation sanitaire car si les gens ne peuvent pas voyager, ils passeront plus de temps dans la ville, et ainsi l’espace public prendra de l’importance. Le format du festival permet également de ne pas être obligé de venir accompagner et on peut en profiter seul. C’est la raison pour laquelle on a décidé de le faire malgré tout et je suis heureux qu’on l’ait fait. »

Cette année, le festival a décidé de revenir dans la ville de Prague afin de porter son attention à Žižkov, un quartier situé à l’est du centre de la capitale.

La colline de Vítkov, photo: Kristýna Maková

« Nous avons une histoire avec Žižkov, nous avons déjà été là-bas en 2018 et on aime ce lieu. Il y a de nombreux endroits abandonnés qui mériteraient davantage d’attention. Nous essayons donc d’attirer des gens ici et également de connecter les espaces verts pour que les visiteurs puissent se promener sur la colline de Vítkov ****. Donc  si vous venez au festival, vous serez la plupart du temps dans des parcs, des forêts, et d’autres espaces verts.  »

Comme chaque année, vous pourrez visiter des installations à certains endroits de la ville. Mais sont également prévus des conférences, débats et workshops abordant les thèmes de l’urbanisme et du paysagisme.

Photo: Michal Barbuščák/Landscape festival

« Nous avons une conférence qui portera sur les toits verts et l’adaptation au climat. Ce sera une conférence internationale. Puis nous aurons aussi des débats sur l’art et l’espace public ainsi que sur la qualité de vie aux alentours du théâtre Ponec, du quartier de Florenc et de la colline de Vítkov par exemples. Ce sont des lieux assez compliqués et le workshop avec les étudiants de l’Université des Beaux-Arts se tiendra également dans cette zone. »

La conférence internationale sur les toits verts aura lieu le 10 septembre au Centre de congrès Vavruška, quant au workshop, il se tiendra le 16 septembre à Prague. Les étudiants d’art sont en effet invités chaque année à participer au festival, mais ce ne sont pas leurs seuls partenaires.

Photo: Michal Barbuščák/Landscape festival

«  Nous essayons toujours d’inclure des étudiants dans nos projets car nous voulons leur en donner l’opportunité. Parois nous demandons aux enseignants qui nos recommandent des étudiants mais si certains d’entre eux nous contacte pour nous partager une idée, nous sommes ouvert à la discussion, et si l’idée est bonne elle peut être réalisée. »

Photo: Michal Barbuščák/Landscape festival

«  Nous travaillons aussi avec des street artistes, comme Patrick Hábl qui réalise des peintures murales  ou  Timo qui vient de Brno. Donc nous travaillons avec des paysagistes et des artistes et on essaie de voir comment ils fonctionnent ensemble et traitent le sujet de l’espace public. »

« On travaille également avec la ville de Prague ainsi qu’avec les conseillers municipaux de Prague 3 qui nous soutiennent dans notre projet. Cela ne serait pas possible sans leur aide. »

Pour sa prochaine édition, le Landscape Festival a déjà un projet en tête et souhaite cette fois, se concentrer sur une plus petite ville.

Photo: Michal Barbuščák/Landscape festival

« Nous allons avoir quelques activités à Ostrava, comme des installations et des workshops. Peut-être que nous irons à Krnov mais nous continuons de négocier car avec la situation de Covid-19 cela peut changer mais nous verrons. »

« Krnov compte 23 000 habitants donc c’est une petite ville. Nous sommes très curieux de voir la réaction des gens. Je pense que les habitants des plus petites villes apprécient ces installations en général beaucoup plus  que les habitants de Prague. »

Photo: Michal Barbuščák/Landscape festival

« Ceux qui apprécient ne le crient pas aussi fort que ceux qui n’aiment pas ce que nous faisons mais oui, nous avons de nombreux retours positifs, et parfois on rencontre les gens sur les lieux et ils nous disent qu’ils apprécient le travail, et il y a également des enfants qui jouent autour de ces installations. »

Le Landscape Festival continue donc de mettre en lumière des lieux abandonnés ou peu fréquentés et d’y apporter de la vie. Les organisateurs voient leur projet comme de l’acupuncture. Jakub Hepp nous en explique la raison.

« Nous croyons que si on place les aiguilles aux endroits de la ville qui souffrent le plus, les aiguilles étant les installations, alors un processus peut commencer et rendre la ville plus saine. C’est ce que je vois derrière cette expression. »

Le prochain évènement aura lieu le jeudi 3 septembre, il s’agit de l’ouverture du pavillon de la gare de  Žižkov qui débutera à 18h.

Photo: Michal Barbuščák/Landscape festival

Vous trouverez plus d’informations concernant le programme du festival sur leur site : https://www.landscape-festival.cz/