Le nouveau cas de la maladie de la vache folle reste isolé

Coopérative agricole de Deblin près de Brno en Moravie (Photo: CTK)

Fin du suspens, ce mercredi, pour les membres de la coopérative agricole de Deblin près de Brno en Moravie. Ils attendaient avec angoisse le résultat des tests auxquels ont été soumises 12 vaches abattues après la découverte, dans le troupeau, d'un cas de l'encéphalite spongiforme bovine ESB.

Coopérative agricole de Deblin près de Brno en Moravie (Photo: CTK)
Fin du suspens, ce mercredi, pour les membres de la coopérative agricole de Deblin près de Brno en Moravie. Ils attendaient avec angoisse le résultat des tests auxquels ont été soumises 12 vaches abattues après la découverte, dans le troupeau, d'un cas de l'encéphalite spongiforme bovine ESB. Aucun nouveau cas de cette maladie n'a été dépisté cependant et l'hécatombe ne se poursuivra donc pas. Rappelons que dans la ferme de Deblin qui possédait un troupeau de 103 bovins on a découvert, fin septembre, le dernier des trois cas de maladie de la vache folle découverts depuis le début des dépistages sur le territoire tchèque. Pour les agriculteurs de Deblin c'est donc un soulagement. Après l'expiration des mesures limitant la manipulation avec les bovins, ils aimeraient compléter le troupeau et cherchent maintenant les moyens financiers nécessaires. L'affaire relance aussi le débat sur la nécessité de liquidation de grands nombres de vaches lors de l'apparition de la maladie. Les dernières connaissances du phénomène justifient l'espoir que les grandes hécatombes des vaches saines ne seront plus nécessaires.