Le nouveau logo de la République tchèque

Photo: Studio Side2

Pour se présenter sous un style visuel unique à l'étranger, la République tchèque a décidé de se doter d'un nouveau logo. Ce logo, en forme de bulles comme dans les bandes dessinées, ne fait toutefois pas l'unanimité. Un débat avec les représentants des trois parties qui se trouvent à son origine - le ministère des Affaires étrangères, les auteurs du projet victorieux et les membres du jury, a eu lieu mardi au Design centre de République tchèque.

La République tchèque, avait-elle besoin d'un logo alors qu'elle possède déjà les symboles de l'Etat ? Des réponses avec Jana Adamcova, directrice du département de la présentation extérieure du ministère des Affaires étrangères :

« Depuis trois ans, le ministère a travaillé sur une nouvelle conception unique de la présentation de la République tchèque à l'étranger. L'image du pays ne répondait plus à la réalité, la Tchéquie a toujours été perçue comme un pays post-communiste, et des réminiscences de l'ancienne Tchécoslovaquie persistaient à l'étranger. On a cherché une vision répondant à la situation nouvelle de la Tchéquie, eu égard notamment à son entrée dans l'Union européenne. »

Photo: Studio Side2
Le logo - des bulles rouge, jaune, verte, bleue et rose, bien qu'il ne plaise pas à tout le monde, commence à vivre sa vie. Dès l'été prochain, il sera à la disposition des ambassades tchèques et il sera utilisé par les ministères, les centres culturels tchèques à l'étranger et les agences faisant la promotion de la Tchéquie à l'étranger : Czech Tourismus, Czech Trade, CzechInvest. Parmi les plus de 400 projets présentés lors du concours, le jury a choisi celui du studio pragois Side 2. Le professeur Zdenek Cigler, membre du jury, explique :

« Plusieurs projets étaient d'un haut niveau professionnel, mais une idée leur manquait. Lors du second tour du concours, tous les membres sont tombés d'accord sur le projet victorieux, les bulles. Ce que certains critiquent, à savoir l'absence d'un symbole unique et concret, je le considère comme un avantage, cette variabilité à l'infini me plaît énormément... »

Le studio Side 2 qui a été sélectionné par le jury était représenté au débat par Tomas Machek:

« En cherchant le nouveau logo, nous nous sommes posés la question de savoir en quoi la République tchèque est typique et nous avons trouvé une multitude de réponses, sans que nous soyons capable de choisir un seul attribut au-dessus des autres. D'où l'idée de créer une forme qui pourrait raconter plus d'une réalité typique de la République tchèque : ainsi, les bulles peuvent porter les portraits des Tchèques célèbres, les marques des produits typiques, elles peuvent crier « But » lors des compétitions sportives, marquer les différentes manifestations. Le principe de variabilité a été décisif : ces applications peuvent être développées pratiquement à l'infini, dans les intérieurs, ainsi qu'à l'extérieur, sur les grands espaces, pendant les foires... »

Le nouveau logo ne remplace pas les symboles de l'Etat tchèque, il les complète. Comme l'a dit Jana Adamcova, un amendement à la législation définissant l'emploi du logo et des symboles de l'Etat sera nécessaire.