Le Partenarait régional au sein de l'Europe centrale

r_2100x1400_radio_praha.png

L'intensification de la coopération et la coordination des intérêts communs sans création de nouvelles institutions, dans le cadre du dit partenariat régional, tel est le résultat d'une rencontre, jeudi à Vienne, entre les ministres des Affaires étrangères de six pays centreuropéens, soit l'Autriche, la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie, la Slovénie et la République tchèque.

L'intensification de la coopération et la coordination des intérêts communs sans création de nouvelles institutions, dans le cadre du dit partenariat régional, tel est le résultat d'une rencontre, jeudi à Vienne, entre les ministres des Affaires étrangères de six pays centreuropéens, soit l'Autriche, la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie, la Slovénie et la République tchèque. Le projet du partenariat régional est né sur la proposition de l'Autriche qui, dans la première étape, veut soutenir cinq pays candidats, sur leur chemin vers l'Union européenne et, dans la deuxième étape, développer la coopération régionale au sein de l'Union. Avant d'être convenu, le projet de partenariat régional devait affronter des critiques, notamment du côté tchèque et polonais. Ces deux pays ont refusé, en effet, que l'Autriche joue le rôle de leader dans cette coopération, et ont critiqué aussi le soutien de Vienne au moratoire de sept ans sur la libre circulation des personnes des nouveaux membres de l'Union.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture