Le policier tchèque ? Une espèce en voie de disparition...

r_2100x1400_radio_praha.png

La République tchèque manque d'agents de police. Une situation alarmante, surtout dans la perspective de la tenue, en automne prochain, du sommet pragois de l'OTAN. Magdalena Segertova explique.

Actuellement, le pays aurait besoin de 800 policiers de plus. Au moins... Prague, par exemple, compte 6000 agents de police. Mais... pour que les chefs de la police pragoise puissent dormir tranquillement, il leur faudrait embaucher environ 2000 personnes de plus ! Un chiffre qui n'est pas du tout exagéré, vu que Prague, comme chaque capitale d'ailleurs, est extrêmement riche en beautés architecturales, mais aussi en criminels. Les statistiques le confirment : parmi tous les crimes perpétrés annuellement en République tchèque, un tiers est commis à Prague. Pourquoi, en fait, la carrière de policier est si peu convoitée en République tchèque ? Tout d'abord, parce que le salaire d'un agent de police, surtout d'un débutant, est assez bas. Sans toucher des allocations sociales, de nombreux policiers n'arriveraient même pas à assurer les besoins de leurs familles. En 2001, par exemple, la police pragoise aurait pu se féliciter de l'acquisition de 527 nouveaux policiers, si, cette même année, presque 600 agents n'avaient pas quitté ses rangs... Mais il n'y a pas que l'argent qui complique la situation. Bien entendu, les futurs protecteurs de la loi doivent être en excellente santé, en bonne forme physique et psychique. Ce qui n'est pas toujours le cas... Souvent, il se révèle que le candidat est allergique, où qu'il souffre d'une autre maladie de civilisation. "En général, d'une dizaine de candidats, qui se présentent au concours, on n'accepte que deux, les autres échouent à la visite médicale", explique Jiri Kolar, président de la police tchèque. Le directeur de la police pragoise, Radim Chyba, ajoute : "Quant aux résultats des exercices physiques, on peut, à la limite, fermer un peu les yeux. Mais il n'en est pas question dans le cas des tests psychologiques, car les policiers portent les armes." Et alors, le sommet pragois de l'OTAN, sera-t-il surveillé comme il faut ? Espérons-le. Au total 13 mille policiers de tous les coins du pays devraient sillonner, à ce moment-là, les rues de la capitale...

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture