Le Premier ministre tchèque a rencontré l'opposition biélorusse

Milos Zeman (Photo: CTK)

Le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, s'est rendu, jeudi, dans la dernière dictature européenne, la Biélorussie. Il a souligné qu'il n'arrivait pas en chef du gouvernement de la République tchèque, mais en chef d'une mission de l'Internationale socialiste. Son objectif était d'initier un dialogue politique inexistant entre le gouvernement et l'opposition.

Milos Zeman (Photo: CTK)
Le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, s'est rendu, jeudi, dans la dernière dictature européenne, la Biélorussie. Il a souligné qu'il n'arrivait pas en chef du gouvernement de la République tchèque, mais en chef d'une mission de l'Internationale socialiste. Son objectif était d'initier un dialogue politique inexistant entre le gouvernement et l'opposition.

Milos Zeman a rencontré les représentants de l'opposition biélorusse et ceux des syndicats indépendants. Il a refusé l'offre réitérée de la partie biélorusse d'une entrevue à huis clos avec le président Loukachenko. Zeman, lui, a insisté sur la présence, lors de celle-ci, de Mikalaï Statkevich, président du parti social-démocrate biélorusse, devenu victime des persécutions politiques, plusieurs fois interrogé et emprisonné. Exprimer un soutien à Statkevich a été la tâche numéro 1 de la mission, a souligné Zeman. Avec les sociaux-démocrates biélorusses, il a convenu d'un programme de soutien aux élections démocratiques en Biélorussie.