Le rêve olympique de Prague est-il réalisable ?

Les études sur les pour et les contre de l'organisation éventuelle des Jeux olympiques à Prague arrivent à leur terme. La capitale tchèque envisage de déposer un dossier de candidature tout d'abord pour 2016, tout en étant consciente de ses chances infimes de victoire. En revanche, les horizons 2020 voire 2024 sont envisagés avec plus d'optimisme du côté de la mairie comme du Comité olympique tchèque.

Au total, ce sont trois études relatives au stade olympique, au village olympique et médiatique, puis à la piscine qui ont été commandées par la municipalité. Chacune d'entre-elles se penche sur le critère urbanistique des différentes réalisations, à savoir les lieux où celles-ci pourraient voir le jour, ainsi que sur le critère architectonique pour leur apparence. Jusqu'à présent, les analyses les plus approfondies ont été menées sur la localité où le stade dans lequel se tiendraient les cérémonies d'ouverture et de clôture pourrait être construit. Il semble que ce soit le quartier de Letnany, au nord-est de la ville, qui tienne la corde pour un édifice de 80 000 places.

Reste que la question principale demeure celle de la rentabilité d'un tel événement à Prague, les opposants au projet estimant que l'organisation des Jeux se soldera nécessairement par d'immenses pertes financières et des infrastructures sportives inutilisées une fois la flamme olympique éteinte. Pour en savoir plus, il faudra cependant encore attendre un peu, l'étude économique n'étant pas encore achevée. Le maire de Prague, Pavel Bém, grand partisan de l'idée, se veut toutefois optimiste :

Pavel Bém
« Les études en cours nous disent que l'organisation des Jeux coûterait environ 135 milliards de couronnes et que dans le cadre des infrastructures des Jeux, pour leur bonne tenue, il serait nécessaire d'achever toutes les infrastructures dans l'ensemble du pays que la République tchèque de toute façon, indépendamment de l'obtention des Jeux ou non, se devra d'avoir en 2020 en tant qu'Etat moderne. »

Si elle veut se porter candidate pour 2016, Prague se doit de déposer un dossier de candidature auprès du Comité international olympique au plus tard en septembre de cette année. Elle aurait alors à faire face à une forte concurrence, des villes comme Berlin, Delhi, Rio de Janeiro ou encore Rome étant également intéressées. Mais au-delà de ces adversaires de taille, la capitale tchèque aurait très peu de chances de l'emporter, tout d'abord parce qu'il s'agirait de sa première candidature, mais aussi parce que les Jeux se tiendront déjà à Londres, et donc en Europe, en 2012. C'est donc plutôt sur 2020 ou 2024 que Prague reportera ses plus sérieux espoirs de voir se réaliser son rêve olympique.