Le roi est mort, vive le roi !

r_2100x1400_radio_praha.png

La follie ronde recommence sur le vieux continent. L'Euro 2000 à peine terminé, les protagonistes du football européen se sont donnés rendez-vous, ce vendredi, à Monte Carlo pour assister au tirage au sort des coupes européennes. Des équipes tchèques n'y manquaient pas. Ce que je ne peux pas dire de Jan Uhlir qui a rédigé sa note dans la rédaction pragoise de Radio Prague.

Avant de passer au tirage au sort, il sera juste de récapituler d'abord brièvement la présentation des clubs tchèques sur les terrains de jeu européens cette semaine. Il y a en eu quatre qui ont tenté leur chance en matches retour des tours qualificatifs. Mardi, le club Slavia Prague se trouvait à une demi-minute des seizièmes de finale de la Ligue des champions. Un but marqué par Donetsk à la dernière minute et un autre encore, lors du prolongement, ont mis un terme au rêve du club pragois qui peut chercher une compensation en coupe de l'UEFA. Quant à Sigma Olomouc de Moravie, il a aussi perdu, mardi, un match pratiquement gagné à Udine. C'est donc son rival italien qui a remporté la coupe Intertoto et s'est qualifié pour la coupe de l'UEFA. Mercredi, le champion tchèque Sparta Prague n'a laissé rien au hasard. En éliminant Zimbrou Kichinev de Moldavie, il se retrouve à nouveau parmi les 32 meilleurs clubs européens de la Ligue des champions. Au moment de rédiger cette note, seul Sparta Prague connaît déjà ses adversaires de la poule de qualification B : Lazio de Rome, Arsenal de Londres et, imaginez, Chakhtor de Donetsk, cauchemard de Slavia. Le dernier représentant tchèque, Petra Drnovice, s'est assuré sa présence en coupe de l'UEFA après avoir battu à deux reprises les Bosniaques de Buducnost Banovici. Une semaine donc, dirait-on naguère, globalement positive, sauf quelques pertes légères.

Auteur: Jan Uhlir
lancer la lecture