Le tourisme un mois après la tragédie américaine

r_2100x1400_radio_praha.png

On parle beaucoup, en ce moment, de répercussions des événements internationaux sur notre vie quotidienne, sur l'économie, le commerce et... sur le tourisme. Le nombre de touristes étrangers qui viennent en République tchèque a baissé, depuis les attentats du 11 septembre, d'environ 15%. Ce sont surtout les hôtels les plus luxueux de Prague qui commencent, petit à petit, à s'inquiéter. En revanche, pas de panique en dehors de la capitale : à Karlovy Vary, station thermale la plus recherchée du pays, le nombre de clients étrangers n'a pas l'air de baisser. Tout comme au château fort de Karlstejn, pas loin de Prague, à Cesky Krumlov, en Bohême du sud, ou en Moravie, où l'on peut toujours croiser des foules de visiteurs étrangers. Jana Hosova de la direction de l'hôtel Continental de Brno, métropole morave, a une bonne raison pour être optimiste : "Chaque année, on héberge un certain nombre de touristes américains qui nous restent fidèles. Pour l'instant, pas un seul n'a annulé sa réservation", a-t-elle dit.

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture