L'épouse du Premier ministre au centre de l'attention médiatique

Pavla Topolankova, photo: CTK

La scène politique tchèque offre un spectacle assez peu reluisant, il faut bien le dire, depuis les dernières élections législatives. Mais depuis le début de l'année, le niveau a encore baissé d'un cran, les négociations politiques prenant un tour très « people ». Les affaires de coeur du Premier ministre s'étalent en première page des journaux et son épouse est invitée sur les plateaux de télévision pour parler de ses infidélités.

Pavla Topolankova, photo: CTK
Sexe, mensonges et vidéo : le titre de ce film américain pourrait presque servir à décrire l'atmosphère qui règne dans la sphère politique tchèque. Du sexe, surtout, avec les frasques du Premier ministre Mirek Topolanek, qui, sous la pression médiatique, avoue qu'il s'est installé chez sa maîtresse. Une demoiselle qui n'est autre qu'une député de son parti qu'il a fait nommer au poste de vice-présidente de la Chambre basse, et qui vient de déclarer à la presse qu'elle attendait un enfant. Des mensonges, ou en tout cas des accusations sans preuve à l'appui, sur de multiples tentatives de corruption depuis des mois pour faire basculer un vote crucial dans le bon sens. Et puis de la vidéo, beaucoup de vidéo, puisqu'il faut bien que le téléspectateur en ait pour sa redevance. Alors la semaine dernière, la télévision publique a retransmis en direct un simulacre de négociations entre les dirigeants des principaux partis, à leur demande.

Et ce week-end, c'était au tour de l'épouse trompée du chef de gouvernement de se retrouver sur le plateau de l'émission politique dominicale sur la première chaîne. Une épouse à qui on aurait demandé de rester en retrait :

Mirek Topolanek, photo: CTK
« Le rôle de la femme du Premier ministre ne consiste pas qu'à se rendre aux importantes rencontres officielles. Si j'en ai l'occasion à l'avenir - puisque rien n'est sûr -, alors je continuerais à assumer les charges quotidiennes de l'épouse du Premier ministre, comme la visite d'institutions pour enfants ou pour personnes âgées. En ce qui concerne les rencontres officielles, le cabinet du Premier ministre m'a recommandée de ne pas y prendre part. »

Le cabinet du Premier ministre a refusé de commenter les déclarations de Pavla Topolankova. Rappelons que l'avenir du gouvernement de son époux se jouera vendredi prochain à la Chambre des députés. Le vote est loin d'être joué d'avance. Et il n'est pas sûr que les histoires d'adultère aident Mirek Topolanek à mener son difficile projet jusqu'au bout.