Les cinéastes étrangers aiment tourner à Prague

r_2100x1400_radio_praha.png

Beaucoup de réalisateurs de cinéma étrangers choisissent Prague pour y tourner leurs films. La capitale tchèque leur offre, en effet, non seulement un décor authentique, grâce à son noyau historique avec les coins des plus pittoresques, mais aussi une équipe cinématographique expérimentée et des conditions financières favorables. Astrid Hofmanova.

Depuis l'ouverture des frontières, Prague a reçu des vedettes parmi les plus grandes du film mondial, dont Tom Cruise, qui a tourné à Prague « Mission impossible », Harrison Ford, Nastasia Kinski, Bruno Cremer ou Gérard Depardieu, pour ne pas oublier les Français. Les Pragois mais surtout les jeunes Pragoises n'oublieront certainement pas la récente visite de Bruce Willis venu en Tchéquie tourner des scènes de son dernier film « La guerre de Hart ». Prague a su enchanter aussi le réalisateur italien de renom, Silvio Soldini, auteur du film « Le pain et les tulipes » qui a conu un grand succès et que le public tchèque pouvait voir cette année dans le cadre des Journées du film européen. Initialement, Sordini a voulu tourner un film sur les émigrés hongrois en Suisse, d'après le roman « Hier » de l'écrivaine hongroise, Agota Kristof. Mais il a fini par refaire le scénario pour situer une partie de l'action dans la Tchécoslovaquie des années cinquante. Cela à cause de l'acteur principal qu'il cherchait depuis bien longtemps en Europe centrale et qu'il a fini par trouver à Paris. C'est le Tchèque Ivan Franek qui étudiait à la Faculté de théâtre de Prague avant de s'installer en France, dans les années quatre-vingts. Cette situation a poussé le cinéaste, non seulement, à changer le pays d'origine de son héros mais à confier aussi des rôles secondaires à des acteurs tchèques. On entend donc la langue tchèque dans la plus grande partie du film. Celui-ci raconte l'histoire d'un émigré tchèque qui, dans les conditions difficiles d'un camp de réfugiés suisse, trouve l'amour de sa vie. Silvio Soldini a tourné à Prague dans une maison délabrée sur la place Hradcanske, près du Château de Prague, qu'il avait transformée en école primaire. Les scènes extérieures ont été tournées à Zatec, une ville historique située en Bohême du nord. Le réalisateur italien envisage de présenter son nouveau film au prochain festival de Venise, début septembre.

Auteur: Astrid Hofmanová
lancer la lecture