Les cordes d’automne à Prague: les cordes vocales d'Irina Lungu mais pas seulement

r_2100x1400_radio_praha.png

Cette semaine a débuté à Prague le festival international de musique Struny podzimu – Les cordes d’automne en français. Il s’agit d’un des plus prestigieux des nombreux festivals de la capitale tchèque, un festival ecléctique dont la treizième édition a été inaugurée par un concert avec l’une des nouvelles stars de l’opéra, Irina Lungu.

Une inauguration prestigieuse, dimanche soir, avec la jeune et talentueuse Russe née en Moldavie et enrôlée à 23 ans par La Scala de Milan. A la baguette, le Français Michel Swierczewski, déjà un habitué du festival :

« C’est la quatrième fois que je dirige pour le festival Struny podzimu, donc c’est une belle collaboration avec le directeur Marek Vrabec. Bien sûr quand il a proposé qu’on fasse faire ses débuts à Prague à Irina Lungu j’ai été tout de suite d’accord et je pense que le concert s’est très bien passé. Je suis aussi très heureux de la prestation de la philharmonie pragoise du PKF, qui a merveilleusement joué. »

La soprano Irina Lungu, qui n’a pas encore trente ans, a déjà remporté de nombreux prix. Mais c’est son rôle dans la Traviata en 2007, aux côtés de Ramon Vargas qui l’a révélée au monde.

Le festival Struny podzimu se poursuit jusqu’au 19 novembre à Prague. Mardi, c’est le pianiste français François Couturier, interprète de musique de chambre et de jazz, qui a rendu hommage au réalisateur russe Andreï Tarkovski.

Ce festival bien particulier se veut être le lieu de fusion entre différentes musiques. Parmi les invités cette année figurent notamment la compositrice israélienne Chava Alberstein, l’ensemble français Les Arts Florissants, ou le joueur d’oud libanais Rabih Abou-Khalil.

Pour plus d’infos sur le programme : http://www.strunypodzimu.cz/